AuDen, sous le spleen

AuDen nous fait découvrir son premier album solo, Sillon.
album sillon
Adrien, poétiquement traduit par AuDen, vous propose son premier album solo Sillon, teinté entre le spleen, la mélancolie ou encore l’espoir. Ce chanteur breton se singularise par ses interprétations sincères et profondes.
Le titre qui fût par ailleurs son premier single en juillet 2013, Azur Ether, démarre sur un doux arpège jusqu’à en venir à un chant assez glissant et valsant. Pour Mieux S’Unir nous rappelle allègrement le dicton « partir pour mieux revenir » puis qu’Adrien nous chante des paroles réconfortantes, guidées par des accords pop rock et apaisants, à la guitare sèche. Les Printemps s’amorcent d’une autre manière car on constate immédiatement un riff de guitare plus cadencé et plus grave mais qui conduit à un refrain dansant et léger comme le printemps… Le morceau Et Tu Danses est instrumental. Par sa pureté, il vous suggère l’expérience de l’écouter seul, le soir, et de vous laisser vous « envoler » par le vent du morceau. Contrairement aux autres morceaux, les Douces Vapeurs se livre à un noble piano-voix, où l’interprétation authentique du chanteur se fait encore plus ressentir. Les Amours Mortes, eux, nous plonge foncièrement dans le spleen d’AuDen qui interprète son titre avec profondeur et puissance. Une interprétation qui n’est pas sans rappeler Saez et qui débouche à la fin sur une mélodie amplifiante et tourbillonnante, où l’on entends Adrien clamer Les Amours Mortes comme une litanie. Le titre Le Bout Du Tout apparaît déjà plus pop rock avec des sonorités claires et plus rythmées. Il est néanmoins accompagné, comme traditionnellement au fil de cet album, d’un refrain ondoyant. Ici Ou Là comporte un couplet musical assez solennel grâce à sa percussion saccadée qui conduit une fois de plus à un refrain glissant. En somme, AuDen se laisse vagabonder par ses paroles le long des douze titres, alternant entre une pop légère et délicate ou encore un pop rock doux. L’être mélancolique vous donne rendez-vous :
le 18 avril – Festival Mythos – Rennes
le 24 avril – Printemps de Bourges – Bourges
le 1 mai – Festival Les Giboulées – Le Creusot
le 6 mai – Café de la Danse – Paris
le 15 mai – Le Pédiluve – Chatenay Malabry
le 25 mai – Les 3 éléphants – Laval
le 31 mai – Alors… Chante! – Montauban
le 5 juillet – Festival de Bobital – Bobital
le 11 juillet – Festival Poupet – Saint Malô Du Bois
le 14 juillet – Francofolies – La Rochelle
le 8 août – Les Places Musicales – Berck Sur Mer
Sur ce, voici le clip de Tes Détresses…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s