Open-Mic Sosh aime Les Inrocks Lab @ L’Autre Canal

 Retour sur la soirée Sosh aime Les Inrocks Lab à l’Autre Canal du 16 Avril dernier !

une sosh aime les inrocks

Les Insouciants se sont rendus à la soirée Open-Mic Sosh aime Les Inrocks Lab à l’Autre Canal de Nancy le 16 Avril afin de découvrir les artistes sélectionnés parmi lesquels un seul aura la chance de se produire aux côtés des 11 autres sélectionnés à la Gaîté Lyrique à Paris pour les finales qui se dérouleront entre le 29 et le 31 Mai prochain.

Le principe est simple : 7 groupes, trois morceaux chacun pour défendre leurs couleurs et parvenir à séduire aussi bien le public que le jury composé de journalistes, partenaires locaux -dont Radio Campus -, programmateurs des salles, représentants IRMA ainsi que des journalistes des inRocKs qui choisiront le lauréat de la soirée, les résultats quant à eux n’étant communiqué que le 28 avril sur le site des Inrocks Lab.

P1190803

Jean-Elliot Senior @ L’Autre Canal, Nancy

Notre soirée débute avec Jean-Elliot Senior que nous avions découvert un peu par hasard suite au Radio Crochet France Inter avant de venir l’écouter une première fois lors de la soirée des Inouïs du Printemps de Bourges et plus récemment encore sur le Tremplin de la MJC Pichon. Et ce soir encore l’artiste va nous surprendre avec un set plus mélancolique et intimiste qu’à l’accoutumé, des chaises ayant été installées sur scène avant son arrivée alors que nous l’avions toujours vu déchaîner ses foudres aux influences mexicaines debout depuis que nous le suivons. Une nouvelle facette s’offre alors à nous, Jean-Elliot Senior empoignant une scie musicale sur son second morceau, marquant l’originalité de son set qui nous emportera timidement vers son univers.

Adam & The Madams, eux, déconstruisent complètement l’univers précédent avec le rock alternatif dont la rythmique du second rythme nous feront penser à un classique blues reprit notamment par Jacques Dutronc et plus récemment Yodelice. Et, tout comme Jean-Elliot Senior, le groupe a compris qu’il fallait jouer la carte de l’originalité pour séduire public et jury, abandonnant leurs instruments électriques contre une forme plus acoustique, un ukulélé faisant alors son apparition, les trois membres d’Adam & The Madams gagnant le public pour jouer leur troisième titre. On se laissera donc charmé par la voix du chanteur avant de rire des difficultés à produire un son de l’un des musiciens qui, en fin de titre nous fera rire de plus belle avec des chœurs jouant sur un manque de voix. On notera que le groupe a fait parti des Sélections Chorus et Pression Live 2014 et a entre autre été lauréat SFR Jeunes Talents 2014.

 

P1190837

Adam & The Madams @ L’Autre Canal, Nancy

S’en suivent les Strasbourgeois d’Amor Blitz nous invite à nous déhancher au son de leur ravageuse indie pop oscillant entre guitares électriques et sons synthétiques, nous ramenant en vers les années 80 avec cependant un côté très actuel. Et si leur musique est entraînante, le bassiste, Louis Huber et le chanteur / guitariste Emmanuel Szczygiel s’en donnant à cœur joie tandis que la seule fille du groupe au synthétiseur,Fiona Guedo, même si plus effacée arbore une allure un peu plus déjantée, des lunettes en forme de cœur trônant devant ses yeux. On retiendra leur titre Ma plus belle psychose dont les paroles chantées en français nous ramènent à la sensualité, le chanteur demandant un « baiser humide sur ses lèvres« .

 

Trois titres plus tard MWTE – à prononcer Mute – vient envahir le Club de l’Autre Canal avec sa dream pop tout droit venu de Metz, nous plongeant alors dans un univers bien différent des groupes précédents, la voix à la fragilité sentie de la chanteuse transcendant l’espace afin de nous porter vers d’autres contrés. Et malgré cette fragilité, la jeune femme parvient à dégager une vive émotion au fil des morceaux, nous laissant dans l’incapacité de nous déplacer, comme envoûtée par la prestation, bassiste et clavier interchangeant leurs places mine de rien après le premier morceau. Et si MWTE a instauré une ambiance tournée vers la dream pop, les Rémois de Grindi Manberg, eux continuent à nous faire explorer les genres musicaux avec cette fois-ci trois titres alternatifs mêlant des guitares dissonantes à des sons plus torturé, la voix du chanteur aidant à tout cela.

Seul groupe nancéien de la soirée, Capture dont nous vous avions déjà parlé suite à la soirée dédiée aux Inouïs du Printemps de Bourges semblait des plus attendu par un public clairement venu les soutenir en masse, la salle se désemplissant immédiatement après leur set, seule une poignée de personnes restant présente pour Rouge Congo. Une fois n’est pas coutume, Capture a su proposer un mûrement réfléchi qui nous laissera sur notre fin à leur sortie de scène, les trois morceaux étant passé à vive allure et nous semblant n’avoir été qu’un échauffement. On retiendra notamment l’instant privilégiant les percussions, apportant alors plus de rythme à leur set déjà endiablé, soulevant la foule à leur bon vouloir. Et une chose est sûre, si nous n’avions pas été des plus convaincus la fois dernière, le groupe a su nous faire changer d’avis ce soir. Et pour clore cette soirée, Rouge Congo s’élancera sur la scène du Club afin de défendre son art aussi bien que possible, une douce odeur des années 80 s’échappant des synthétiseurs et de la basse, notamment avec leur titre Tell Me Secrets.

Rouge Congo @ L'Autre Canal, Nancy

Rouge Congo @ L’Autre Canal, Nancy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s