[Review] By Nicole, le nouvel album de Frankmusik

By Nicole : Un nom, de nouvelles armes… Découvrez  le nouvel album abouti de Frankmusik

1902922_10152323030357777_4243533184386895071_n

Frankmusik,qui répondait à nos questions début avril (Interview disponible ici: Frankmusik, l’interview d’un artistre londonien à contre-courant), a sorti ce dimanche son nouvel album By Nicole. L’album devait d’abord sortir lundi, mais ayant fuité sur le net, Frankmusik s’est empressé de le sortir quelques heures en avance. Cet album abouti est un vrai pari réussi pour cet artiste britannique dont les albums se succèdent d’années en années. By Nicole a fait un très bon démarrage, en décrochant la première place du classement électronique UK (il est maintenant deuxième). Mais que contient ce nouvel album que Vincent n’a cessé de teaser depuis des semaines, notamment avec la sortie des singles et clip: Ephemeral Summer, Dear Nicole, These Streets ?

Début avril, Frankmusik nous expliquait le côté très personnel des paroles, du titre de l’album… Mais il nous annonçait que la musique serait mise sur un tout autre plan (contrairement à l’album précédent: Between): « Pour By Nicole je lui ai donné le nom d’une femme, Nicole, une déclaration donc, mais la musique allait être séparée. La musique, pour cet album, allait être moins tournée sur ma vie personnelle, et cela allait être une musique que plus de gens puissent apprécier, sans la pression de savoir que c’est à propos de mon ex-fiancée, ou d’autres conneries comme ça. Le nom de femme m’a donné la cible, mais mes armes sont vraiment différentes.« . 

L’album s’ouvre sur l’instrumental White Table, qui permet à l’auditeur de se plonger doucement, mais de façon intense dans cet album. Fire porte bien son nom: Frankmusik donne le ton de l’album, et met le feu. Le titre se termine sur quelques notes de saxophone. Vincent nous disait lors de notre interview: « J’adore la musique électronique, mais j’ai aussi  essayé d’incorporer de vrais instrument comme l’on fait les Daft Punk, avec leur nouvel album. Je fais un peu la même chose.« . S’en suit Misdemeanor, qui continue sur cette lancée énergique. Efficace et entêtant, le titre pourrait très bien faire office de single. La voix de Frankmusik et les paroles s’accordent parfaitement à la musique qui est très travaillée sur ce titre. Go et Uh Oh, nous calment un peu. Les titres sont planants. Go, qui ne démarre vraiment qu’au bout d’une minute, nous fait rêver. Arrive ensuite le seul duo de l’album, et pas des moindres, puisqu’il s’agit du duo Crash and Burn avec la talentueuse Natasha Bedingfield. Vincent évoquait son travail avec elle: « Dans mon nouvel album, il y a aussi une nouvelle collaboration, une seule. C’est avec Natasha Bedingfield. On chante ensemble un duo, et c’est incroyable. Elle est incroyable. On l’a écrit tous les deux, et elle est venue ici il y a quelques semaines pour enregistrer sa voix pour moi. C’est une artiste très talentueuse, bosseuse et pleine d’ambitions. C’est vraiment une personne adorable, avec un bon état d’esprit. Il devrait y avoir plus de gens comme ça dans ce monde. ». Les voix se mêlent intelligemment , surtout dans les refrains qui frisent la perfection. Mention spéciale pour le pont chanté par Natasha. Stabilizher et Call To Arms  redonne un peu de peps à l’album, montrant que cet album est, avant tout, électro. Mais ce sera Fled qui aura raison de nous, côté énergie. On s’imagine déjà en boite de nuit, sautant partout! Teacups fait retomber la pression, et nous donne l’occasion de remarquer que Vincent fait attention à donner un vrai début et une vraie fin à chacune de ses chansons. Ephemeral Summer, sorti en décembre 2013 en tant que premier single, est ici présenté dans un format plus allongé, mais est toujours aussi doux et intense. 

Conclusions et We End semblent annoncer une fin, mais laquelle? Frankmusik tire t-il définitivement une croix sur son histoire d’amour qui l’a terrassé? Ou alors s’agit-il d’une conclusion de l’album qui touche bientôt à sa fin? Les deux titres sont encore une fois très planant. We End se termine sur des chants d’oiseaux. Nous retrouvons ensuite pour terminer cet album les deux autres singles de By Nicole. Dear Nicole, tout d’abord. Le titre quasiment éponyme est une réelle déclaration d’amour: « Si j’avais du la vendre à un label, elle n’aurait jamais été choisie comme single pour lancer un album, même dans un million d’années. Cela ne touche pas les gens rapidement, c’est une chanson lente. (…) C’était un peu comme une introduction à un nouveau son, plus organique, vraiment différent par rapport à tout ce que j’ai pu faire (…). La raison pour laquelle je l’ai sorti le jour de la Saint Valentin est parce que l’année dernière c’était le jour où j’ai sorti mon premier EP (Far From Over) de mon dernier album. C’était un parallèle, c’était une lettre d’amour. Dear Nicole est une lettre d’amour qui a été transformée en une chanson, et cela coïncidait parfaitement avec ces conneries de la Saint Valentin. ».

Enfin c’est avec These Streets, dont le clip est sorti récemment, que l’album se termine. Frankmusik nous offre un beau titre, propre et élégant, qui évoque encore une fois une relation amoureuse. Frankmusik nous disait alors: « Moi, et Danny Land, mon directeur, on a écouté la chanson, et on s’est demandé quel clip on pouvait faire, avec le budget, l’équipement etc. Et donc These Streets, ce n’est pas un gros hit pop, mais le truc que j’aime dans cette chanson c’est qu’elle est honnête. Pour la vidéo, à l’origine, on avait quatre heures d’enregistrement, mais cela  n’a jamais été utilisé finalement. (…) Rien n’était planifié, le trafic, tout ça, c’était juste là. Il y a eu même cet heureux accident quand à la fin de la chanson je dis « strangers pass by », un couple ait passé à ce moment précis. C’est inestimable, c’était plus que des milliers de vidéos, c’était juste un moment magique, qui n’était pas écrit, mais qui s’est juste passé. Cela a juste totalement résumé pourquoi la vidéo a été faite de cette façon. ». 

Enfin pour ceux qui posséderont l’album physique, Vincent Frank a promis un titre en piste caché!

Frankmusik ne compte pas s’arrêter là… A peine son quatrième album sorti, il se met déjà au travail pour le cinquième! (Voir la petite vidéo qui l’annonce: https://www.facebook.com/photo.php?v=10152350594587777)

Martin Vienne

Retrouvez Frankmusik sur la toile:

Merchandising    Site Internet    Facebook    Twitter    Youtube Frankmusik    Youtube FrankMusikVevo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s