Jour 05 des Francofolies de Montréal : Le Valençois,  L’Éléphant et le Renard

La nouvelle semaine aux Francofolies s’inaugure de la pop à toutes les sauces.

19h – Gaël Faure :

P1030833gael

Sur la scène Sirius XM, Gaël Faure vient présenter son album De silences en bascules (2014) qui est sorti il y a cinq jour au Québec, on ne connaissait pas ce chanteur qui a atteint les demi-finales de la Nouvelle Star et signé chez Sony Music, mais on tente le coup après avoir lu des commentaires sur les réseaux sociaux. On trouve que c’est une folk-pop lisse,  pouvant passer aisément à la radio sans être trop agaçante ou formatée.  C’est plutôt sympathique dans le genre. On aime bien la batterie sablonneuse,  comme prise dans un coup de vent de Châteaux de sable et des titres accrocheurs comme Tu me suivras ou On dirait l’Islande. Il a une très belle voix et paradoxalement, car il a pris goût à la composition après un spectacle de Louise Attaque, on trouve qu’il a une voix haute et à l’accent prononcé comme celle de Gaétan Roussel.

20h– Éléphant :

P1030877ele

Éléphant, le duo français Lisa Wisznia et François Villevieille avec leurs musiciens, commencent un party pour les 4 à 70 ans avec Les voyages. Beaucoup de spectateurs devaient ne pas les connaitre, mais plusieurs ne peuvent résister à danser dès le début. Leur bonne humeur est contagieuse et ils possèdent la scène totalement, surtout avec Collective mon amour ou Danse, danse (on l’a dans la tête depuis…). Leur complicité est belle à voir. Ils nous font aussi une reprise pop étonnante des Beaux dimanches d’Amadou et Mariam. Un très chouette spectacle !

21h – Karim Ouellet :

Avant de faire la première partie aux deux spectacles de Stromae au centre Bell, Karim Ouellet s’offre la grande scène Bell. Ayant suscité le buzz avec Plume en 2011, mais surtout avec Fox en 2012, l’auteur-compositeur-interprète réunit la foule la plus impressionnante jusqu’à présent pour cette édition des Francofolies. Le début du spectacle est spécial, comme l’animatrice Pénélope McQuade lui pose quelques questions avant de monter sur scène en direct sur Radio-Canada. Il interprète pour la télé la pièce Cyclone. Puis, le concert suit son cours. Karim Ouellet se présente ensuite et demande de crier son prénom tous en même temps. Enchanté ! Charismatique, il offre une interprétation solide de ses compositions comme Décembre ou Plume. Il a aussi invité des gens de son entourage, ce qui donne une touche plus hip-hop. Marième vient chanter Je t’aime, une chanson pleine de chaleur. Sarahmée rejoint son grand frère. On l’a découverte avec son EP Sans détour et qui fait dans le hip-hop. Le talent, c’est de famille. Surprise, une des figures importantes du hip-hop québécois et qui a présenté un concert orchestral vendredi dernier au Club Soda, Korriass monte aussi sur scène pour sa chanson 88 mph. On a toujours trouvé dommage qu’on n’entend pas tant parler de lui que ça dans les médias… L’expression surutilisée «Faites du bruit» était quand même de mise pour cet excellent spectacle de Karim Ouellet.

Toutes nos photos à venir sur Flickr !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s