Jour 06 des Francofolies de Montréal :  ‘’Pour une nuit avec toi…’’

C’est le jour 6, la moitié du festival déjà ! C’est une petite journée aux Francofolies pour nous, mais on ne pouvait qu’être présents. Jamais assez de concerts et de musique dans nos oreilles. Jamais.

20h – Jérôme Couture

Jérôme Couture est surtout connu du grand public pour avoir été finaliste à La Voix 2012 et son premier album qui contient des succès en puissance que l’on fredonne assurément (Comme on attend le printemps, Goodbye girl,…). Avec sa voix nasillarde, il charme un public majoritairement féminin et il danse bien sur scène. Il met dans sa poche les romantiques lorsqu’il dit avoir écrit Pas une autre pour rassurer sa copine sur ses doutes. Il interprète une version qui lui allait très bien d’I lost my baby de Jean Leloup. Avant, il a fait une reprise de Ce soir, on danse à Naziland.

21 h – Cargo Culte

Formé de trois types qui ont travaillés avec énormément artistes québécois, Éric Brousseau alias Seba, Alex McMahon et Jean-François Lemieux ont été remarqué en première partie de Loco Locass et ont sorti un premier album en 2013. Ils se nourrissent de la musique des Beastie Boys et Rage Against the Machine. Leurs beats hip-hop / électro-rock sont variés, recherchés et entrainants. Seba, du groupe Gatineau, n’a plus à faire ses preuves, son flow est enragé. On aime beaucoup les chansons plus engagées comme Les temps modernes ou L’enfer c’est les autres (où Seba blague en disant que Sartre a sorti cette phrase un soir de beuverie). On est moins fans des chansons qui portent sur les filles, mais peut-être que c’est parce qu’on est de la gente féminine et que ça nous touche pas.

22h – Les Hôtesses d’Hilaire

P1040074

Les Hôtesses d’Hilaire sont un groupe acadien qui fait dans le rock sale, vraiment masculin, un peu comme le fait des gens comme Mononc’ Serge. Le chanteur barbu Serge Brideau apparait sur scène vêtu d’une cape rouge à motif d’étoiles en plastique et commence à chanter de sa voix virile, d’outre-tombe comme un superhéros différent de à ce quoi on a l’habitude. On entre dans leur univers un peu fou. Très bon show qui se termine sous la pluie et parfois des interventions très drôles. On apprécie particulièrement la chanson à rallonge, aux guitares nocturnes et aux paroles parlées de MDMA. Mais ils sont aussi capables de sérieux en dénonçant les compagnies pétrolières qui menacent l’environnement et la situation économique des petits villages, ainsi que l’exploitation des gaz de schiste dans la chanson David Akward.

Toutes nos photos à venir sur notre Flickr !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s