Jour 9 du Festival de Jazz de Montréal

20h – Lake Street Dive :

Lake Street Dive existe depuis 10 ans et les membres se sont rencontrés au New England Conservatory de Boston. Le groupe fait des chansons jazz à saveur sixties qui portent sur l’amour ou le quotidien comme Neighbor Song sur la promiscuité à Brooklyn, où on a des contacts avec des gens bizarres, où on entend ses voisins faire l’amour, etc. Bad Self Portraits est leur plus récent album. Un premier clip au budget limité et rapidement fait dans une rue a atteint 2 millions de vues sur Youtube. Ce cover des Jackson 5, I Want You Back, est très funky. Rachael Price chante joliment. La trompette et la contrebasse apportent un petit quelque chose de plus à une musique juste, sympathique, mais sans plus.

21h- Susie Arioli :

Prolifique, Susie Arioli est une artiste purement jazz accessible comme l’est Diana Krall et une habituée du festival. Avec une voix chaleureuse, elle a le jazz dans le sang. Née à Toronto et Montréalaise d’adoption, elle a 7 albums à son actif et présente son album All the Way (2012) au public. Cet opus de reprises de grands classiques (My Funny Valentine, Time On My Hands, When your lover has gone, etc.) a notamment gagné l’album de l’année – interprétation au gala de l’ADISQ. Elle ne néglige pas son répertoire en offrant des chansons comme Nuages, en plus de faire une reprise à sa sauce de Je bois de Boris Vian.

22h – Dirty Loops :

Les jeunes suédois de Dirty Loops, phénomène internet, débarquent au Festival de Jazz. Des millions de vues et des milliers de partages de leurs covers de hit pop leur a permis de produire du matériel original et de lancer Loopified leur premier album en avril 2014. Le public nous étonne, on ne pensait pas qu’ils suscitaient tant d’enthousiasme. Les gens les réclament haut et fort. L’intro démarre et… tout s’arrête ! Jonah Nilsson affirme ne pas avoir de retour et il semble que rien ne semble fonctionner avec l’ordinateur. On tente de régler ces problèmes techniques et pendant ce temps, les gens ne perdent pas leur bonne humeur et leur impatience. Finalement, leur set est amputé de 40 minutes sur une heure ! Ils jouent 4 chansons dont leurs réinterprétations vitaminées de Circus de Britney Spears et Baby de Justin Bierber et leur single ultra-accrocheur Hit me. Heureusement, pour les fans, ils jouent une deuxième fois sur la scène Bell à 22h ce soir.

23h – JJ Grey & Mofro :

P1100960

Sur la scène Loto-Québec, on écoute un blues-rock ensoleillé, survolté, vintage, signé JJ Grey. Le Floridien La musique est très diversifiée et entrainante, surtout la section rythmique et les cuivres. This River (2013) est son huitième opus et on ne le découvre que maintenant. Par contre, les basses sont lourdes et la voix de JJ Grey, elle n’est pas très bonne en live – ce soir en tout cas. Il crie plus qu’il ne chante et zozote un peu. La prestation n’est pas totalement gâchée pour autant, c’était excellent.

 

Toutes nos photos à venir sur Flickr !

Plus de détails sur le Festival de Jazz : http://www.montrealjazzfest.com/default-fr.aspx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s