Jour 10 du Festival de Jazz de Montréal : Folie et énergie au rendez-vous

19h – Wagons

P1110301wagons

Les australiens de Wagons nous présentent surtout des chansons de leurs deux derniers albums Acid Rain and Sugar Cane (2014) et Rumble, Shake and Tumble (2011).  Le groupe existe depuis 1999. Ce country-rock déjanté plaira aux amateurs de Bruce Springsteen ou de Johnny Cash. Le chanteur donne des situations imaginées et poétiques, tout en se moquant des spectateurs, pour présenter les chansons. Il remercie des spectateurs à l’avant de balancer les bras et être actifs avant de dire que Search the Streets : «This song… isn’t for you !». Pendant la dernière chanson, Henry Wagons fait un petit tour théâtralement dans la salle. Il finit littéralement au… sur le bar ! Le public hurle de rire. Il se permet de prendre une gorgée de bière dans le verre d’une spectatrice ! La musique continue, assis sur le comptoir, il demande à boire pour le groupe et une deuxième spectatrice apporte le plateau de bières jusqu’à l’avant. Ils ont une récompense pour ce show délirant ! Il s’agit d’un contexte de showcase, alors on ose imaginer ce que ça peut donner dans une salle ! Ils sont de retour le 06 juillet au même endroit. Henry Wagons le dit lui-même en invitant les gens à revenir les voir : ils sont des «stupid australians»… mais on pense que c’est dans le bon sens,  ils sont complètement fous !

20h- Nicole Willis & The Soul Investigators

Nicole Willis revient au festival de Jazz pour la tournée de son huitième album Tortured soul. Funk et soul, sa musique a un doux parfum de nostalgie des années 1960-1970, avec des cuivres intemporels. Les finlandaise The Souls Investigators accompagnent l’américaine sur scène. Ils lui volent presque la vedette. Peu flamboyante, elle reste statique et bouge peu. Dommage, le potentiel scénique, dansant, de son œuvre n’est pas vraiment exploité. Ça manque d’entrain, de punch.

21h – Shantel & Bucovina Club Orkestar

P1110714shantel

On voulait que ça soit festif, le DJ allemand Shantel s’occupe de cela et entraine la foule à s’amuser. Shantel a souvent collaboré avec des orchestres et s’est servi de ces rencontres pour créer des choses complètement différentes. Avec le Bucovina Club Orkestar qu’il a créé, il revisite ses origines bucoviniennes et la musique de l’Europe de l’Est. La foule danse et semble beaucoup apprécier le plaisir, la liberté, de cette bande musiciens (et d’une chanteuse).

Toutes nos photos à venir sur Flickr !

Plus de détails sur le Festival de Jazz : http://www.montrealjazzfest.com/default-fr.aspx

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s