Ecoute de Composite, le tout nouvel album de Monogrenade

Composite, le deuxième album de Monogrenade est dans les bacs depuis hier ; Les Insouciants l’ont écouté

monogrenade 2

 

C’est hier que sortait le dernier né du groupe montréalais composé de Jean-Michel Pigeon, Mathieu Collette, François Lessard, Marianne Houle, Ingrid Wissink et Julie Boivin, via le label Atmosphériques.
Nous vous avions déjà fait découvrir les titres suivants : Labyrinthe, morceau planant sur lequel Marie-Pierre Arthur, autre figure de la scène musicale québécoise, est invitée à poser sa voix pour accompagner celle de Jean-Michel Pigeon ; et Métropolis, morceau sur lequel on découvre une voix mi-susurrée, mi-éraillée du chanteur sur un son très électro au rythme des synthés, et avec l’utilisation efficace du cor français.

 

L’album s’ouvre sur Portal, un titre instrumental qui dénote bien le voyage rétro-futuriste qui nous attend, et tant annoncé par Composite, un mélange d’électronique et de cordes, se terminant par quelques notes de piano.

Vient ensuite le morceau éponyme, qui s’enchaine parfaitement avec l’intro qui le précède, sur des notes de piano, ensuite accompagné de cordes et quelques tempos de batterie. Une voix féminine se superpose à la voix reconnaissable de Jean-Michel Pigeon. Mais ce qui saisit dans ce titre, c’est la musique, parfois angoissante, tout en crescendo.

Le prochain morceau, L’aimant, est plus entrainant d’un point de vue musical, mais cette voix si particulière de Jean-Michel Pigeon donne un aspect mélancolique à ce titre dont les paroles laissent à penser au thème de l’amour ; « à toi seul / Tu ralentis mon cœur« .
Ce thème se ressent également très fortement dans Tes yeux, titre là encore assez entrainant, « C’est fou quand tes yeux me traversent / J’oublie mes pieds, je perds tout le reste« .

Le côté électro de la pop de Monogrenade se ressent de plus en plus que l’on avance dans l’album, avec des beats dignes de la new wave des années 80 dans le titre Cercles et pentagones, ou encore Phaéton.

J’attends est ensuite bien ancré dans la pop, sur un rythme bien enlevé; néanmoins, on pourrait peut-être déplorer que Jean-Michel Pigeon n’utilise pas une palette plus large concernant sa voix.

L’album se clôt sur Le fantôme, avec une voix encore plus lointaine sur des notes de piano classique, prenant presque le dessus, dignes d’un grand drame, avec presque une minute entière d’instrumentation quasi angoissante où l’on pense vraiment qu’un fantôme va surgir derrière nous…

 

 

Les deux titres découverts précédemment (Labyrinthe et Métropolis) ne nous permettaient pas de nous rendre compte que les cordes étaient omniprésentes, cordes qui rendent une jolie couleur à cet album (arrangées notamment par les Mommies on the Run). Les instruments de musique prennent d’ailleurs une part très importante ; le cor français, joué par Pietro Amato (Bell Orchestre, The Luyas, Arcade Fire), découvert dans le titre Métropolis, se retrouvent dans pas moins de six titres sur Composite.

Dégoupillerez-vous Monogrenade ? Un voyage inter-spatial vous y attend, à l’image de la pochette, mais également dans l’instrumentation d’une grande recherche. Tantôt sombre, tantôt raffiné, Composite est décrit comme « un voyage musical, mais également une exploration de l’être humain« , à travers des textes poétiques et une musique en apesanteur.

 
1521308_10151908012947636_572910100_n

Tracklist de l’album:

01 – Portal
02 – Composite
03 – L’aimant
04 – Cercles et pentagones
05 – Labyrinthe
06 – J’attends
07 – Métropolis
08 – Phaéton
09 – Tes yeux
10 – Le fantôme

 

 Retrouvez Monogrenade en tournée à l’automne :

 4 novembre 2014 – La Flèche d’Or, Paris (75)
5 novembre 2014 – La Péniche, Lille (59)
6 novembre 2014 – Le Transbordeur, Lyon (69)
8 novembre 2014 – L’Antipode, Rennes (35)
15 novembre 2014 – Espace Paul B, Massy (91)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s