The Epilogue, premier album de Lull

Préparez-vous à voyager dans le temps et l’espace avec Lull

DSCF1882

On pourrait croire que Lull est américain, et pourtant, Florian Pessin, à l’origine du projet, est bien français, de Grenoble plus précisément.
Il n’y a qu’à écouter le premier album de Lull, intitulé The Epilogue, sorti aujourd’hui, pour comprendre. Chaque titre nous embarque dans des styles différents, ceux-là même qui ont fait la gloire des États-Unis à travers les âges.

Nous avions déjà beaucoup apprécié la prestation de Lull sur la scène de la Flèche d’Or, lors de son passage précédant celui de Moutain Men; nous vous avions parlé de cette jolie découverte, Florian en guitare-voix accompagné de Fanny au violoncelle ici.
Mais l’album prend une toute autre dimension, et dépasse les couches de l’acoustique que Lull nous avait proposé lors de son set. Parce que cet album, c’est l’association de 5 musiciens, en plus de Florian et Fanny, il y a Rémi à la guitare, Thomas à la batterie et Franck à la basse.

Pour remonter à l’origine de Lull, il faut repartir en 2007, alors que Florian Pessin démarre en solo sous le pseudonyme Lull – l’accalmie en français – mais surtout une face B de Karma Police de Radiohead. Il poursuit son chemin en solo, notamment en sortant 4 EPs et en se produisant à New York, ville d’adoption en 2011. La même année, il joue dans plusieurs festivals, comme Musilac et Beauregard ; et c’est alors que Florian décide de s’entourer d’autres musiciens. Fanny, Rémi, Thomas et Franck rejoignent alors le projet de Lull ; ils donnent un premier concert en mars 2012 et commencent à travailler sur ce premier album, The Epilogue, qui, comme son nom ne l’indique pas, démarre l’aventure de Lull.

Malgré un attrait pour l’époque d’OK Computer, il semble que Florian Pessin a largement été influencé par son séjour à New York pour nous proposer The Epilogue. On démarre avec le blues jazzy de Wasted afternoons, qui laisse place à une voix pleine d’émotions, accompagnée de toute une section cuivre. Place ensuite à la country, mélancolique avec I don’t get it aux envolées lyriques, puis plus dynamique avec The life we want ou bien encore Stay tuned tonight. Et puis, il y a le folk, représenté dans Young and stupid, Heartbreak has no warning et bien d’autres, un folk rempli de poésie, à l’image d’un autre folkie, Ray Lamontagne. Sans oublier des morceaux bien plus rock, comme You can’t make rain anymore, sur lequel on y retrouve un special guest, Jose de Jose and the Wastemen, et qui nous fait penser à un certain Jeff Buckley. Sur cet album, on y retrouve également Loreto, un ami de New York, qui se joint à Lull au piano sur quatre titres.

The Epilogue n’est certainement pas le dernier album de Lull, et semble annoncer un bel avenir. Cet album est un bijou à mettre entre toutes les mains! Une voix remarquable, une douce poésie, une musique saisissante, voilà la magie de Lull.

 

10626500_10152693662021346_6085257586663599778_n

Tracklist de l’album :

1. Wasted afternoons
2. I don’t get it
3. The life we want
4. Young and stupid
5. Heartbreak has no warning

6. Rise my soul
7. You can’t make rain anymore
8. No guarantee
9. Wasted afternoons (again)
10. Stay tuned tonight
11. It’s alright now
12. The Sun

 

On vous laisse avec le clip de Wasted afternoons, visible sur youtube depuis mai dernier, qui montre les difficultés des relations amoureuses, avec un homme semblant déprimé de ne pouvoir avoir la femme qu’il désire ; la peinture bleue omniprésente pouvant faire allusion à l’expression anglaise « feeling blue » (avoir le blues).

 

En espérant pouvoir retrouver Lull sur scène très prochainement!…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s