Dans Le Crâne, le nouvel album d’Emmanuelle Cadoret

Le quatrième enregistrement d’Emmanuelle Cadoret sort aujourd’hui, on vous en parle

1511291_10151899201583097_175063664_n

Emmanuelle Cadoret est auteur, compositeur, interprète, originaire de Saint Brieuc et installée depuis à Paris. Son aventure dans la musique commence en famille car c’est à sa sœur Maud, qui joue du piano, qu’elle propose de mettre en musique les textes qu’elle écrit, en grande passionnée de littérature.
Un premier groupe se forme, Les Sœurs et Ben, et suite à cela, elle se lance dans la composition de ses premières chansons en apprenant la guitare en autodidacte.
Paris et la région parisienne l’accueillent à bras ouverts et lui permettent de se produire dans de nombreuses salles telles que Le Divan du Monde, Le Zèbre de Belleville, Le Sentier des Halles, Le Réservoir ; elle joue également en première partie d’artistes de renom, avec, entres autres, Mano Solo, Jean Guidoni, Emily Loizeau, Mademoiselle K.
Et alors qu’elle se produit sur plus de 400 dates, 1 album et 2 EP voient le jour, qu’Emmanuelle Cadoret autoproduit : La vilaine (2003), Détachez vos ceintures (2005), EP (2010), proposant des ambiances mêlant rock et acoustique.

Aujourd’hui sort ainsi son deuxième album Dans Le Crâne qui révèle notamment ses talents d’écriture ; elle à la guitare, elle se fait notamment accompagner par Raphaele Murer au violoncelle.
De ces 8 titres que composent l’album, elle en est l’auteur, la compositrice et l’arrangeuse ; le mixage a été confié à JP Mathieu pour 4 titres, et à Thomas Charlet pour les 4 autres.

Des textes forts chantés d’une voix délicate, voilà comment décrire Dans Le Crâne.
On parle de « chanson electro ro(ck)mantique« . Il est vrai qu’Emmanuelle Cadoret se joue des genres, parfois acoustique, parfois accompagné de rythmes électro, la musique d’Emmanuelle Cadoret se traduit par un rock brut, qui contraste presque avec sa voix douce. L’ajout d’autres cordes, celles du violoncelle, donne une densité à ces titres qui traduisent une atmosphère romantique et mélancolique.
Même si Emmanuelle Cadoret chante « je n’ai rien dans le crâne » sur le deuxième titre éponyme, nous pouvons affirmer qu’il y a bien quelque chose, une inspiration certaine pour pouvoir poser sur le papier des textes intimistes et poétiques. Une poésie classique dans sa composition, car en y regardant bien, les rimes croisées forment ses textes ; et une poésie moderne dans le choix des thèmes engagés dans ce nouvel album. De sa voix cristalline, montant dans les aigus, Emmanuelle Cadoret transmet une multitude d’émotions, et s’attaque parfois à des sujets sombres, comme dans C’est l’Ankou (« La faux mal orientée / il ne sait que faucher / ou bien tendre des fils / des pièges invisibles / d’où on ne sort jamais« ), à l’image des contes de la tradition orale bretonne (l’Ankou étant la personnification de la mort en Basse-Bretagne). Le dernier titre Sur le Piton de la Fournaise nous offre en plus des sonorités hispaniques.

L’album est disponible ici!

On vous laisse avec le teaser de l’album :

 

10482426_10152281453023097_619882744212544539_n

Tracklist de l’album :

1. Pourquoi je fume
2. Dans le crâne
3. Le grand plongeon
4. Lions en cage
5. A l’esprit
6. C’est l’ankou
7. Du spectacle
8. Sur le piton de la fournaise

 

Et voici le premier titre de l’album, Pourquoi je fume :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s