Le Nancy Jazz Pulsation aux couleurs du Blues !

Le blues enflamme le chapiteau du Nancy Jazz Pulsations !

une NJP

Samedi 11 Octobre nous nous sommes rendus à une soirée née sous le signe du blues et du rock au Chapiteau de la Pépinière du Nancy Jazz Pulsations en la présence de Lurrie Bell, Otis Taylor et Paul Personne.

C’est Lurrie Bell qui ouvrira ce début de soirée avec son blues tout droit venu de l’Illinois. Dès son entrée sur scène avec ses musiciens, l’homme déclenchera une vague d’applaudissement et de hurlement venant des gens impatients de le voir à l’oeuvre. Lurrie Bell entamera ses plus grands classiques avec la complicité de ses musiciens et du public. Les cordes de sa magnifique Gretch rouge ne résisteront pas au doigté du maître puisqu’il se verra changer de guitare après leur cinquième morceau. Mais ça n’empêchera pas le spectacle de continuer et les spectateurs d’être de plus en plus enthousiaste, partagés entre des solos de guitare et d’harmonica. La Gretch revient entre les mains de son propriétaire avec de nouvelles cordes tandis que sonne bientôt le dernier titre après un court rappel, le célèbre Got My Mojo de Muddy Waters ! Le public frappe des mains pour accompagner la chanson et alors que nous la pensions terminée, Lurrie Bell fait chanter son auditoire sur le refrain « I got my mojo working, Well my mojo working, My mojo working » tandis que les musiciens prolongent le titre, le public est en feu !

Lurrie Bell

Tandis que le changement de plateau s’opère, nous entendons autour de nous de nombreux commentaires et exclamations du public demandant encore plus de spectacle, chacun perdu dans différents souvenirs. Le multi-instrumentiste Otis Taylor succède à Lurrie Bell avec une entrée toute particulière puisque l’homme a laissé ses musiciens prendre les devants. Ainsi nous avons pu découvrir son talentueux duo de violonistes dans une conversation à huit cordes avant que n’arrive le batteur et le bassiste se joignant tous les deux à leur rythme, puis, son jeune prodige de la guitare, et enfin Otis Taylor prendra place doucement, observant chacun de ses musiciens avec une grande fierté. Sa première chanson se verra dédier aux esclaves africains ainsi que ceux morts pour l’abolition de l’esclavage, le maître de la scène fera participer le public en lui faisant taper des mains. La formation musicale enchainera plusieurs titres du chanteur dont Blue Rain in Africa. Plusieurs fois durant le spectacle nous pourrons apprécier le fait qu’Otis Taylor se mette dans l’ombre des projecteurs pour laisser la place à ses musiciens nous donnant ainsi le plaisir d’entendre de nombreux solos de violons ou de guitare, mais aussi de la part du batteur et de son bassiste ! Nous aurons également la surprise de voir Otis Taylor se payer un petit bain de foule, allant jouer de l’harmonica au milieu des spectateurs faisant rire et sourire ses musiciens. L’homme s’excuse de ne parler que très peu français pour expliquer ses chansons avant le rappel où ils entameront Hands on Your Stomach sous les applaudissements de la foule.
Otis Taylor
Les deux hommes tout droit venus de Chicago laisseront derrière eux un public chaleureux dont les souvenirs ne cessent de s’écrire à chaque accord joué. Laissant place à un nouveau changement de plateau, l’heure tardive s’accompagne de quelques spectateurs préférant rentrer chez eux, tandis que d’autres étant restés dans les gradins jusqu’à présent descendent pour se faufiler aux premiers rangs pour accueillir le prochain artiste, une légende parmi les guitaristes français, Paul Personne !
 Entrant sur scène accompagné de ses musiciens l’homme agit comme s’il faisait sa première scène, saluant le public, demandant si celui-ci se sent bien, prêt à terminer la soirée avec lui ! Enthousiasmé les spectateurs répondent avec force. Certains sont venus seulement pour lui ! Paul dévoilera un set assez étendu passant de Dis-Moi à Faut que J’Me Laisse Aller, en expliquant que pour cette dernière il relisait sa discographie lorsqu’il est tombé sur ce titre, il a eu envie de le jouer, anecdote qui fit rire et applaudir le public. Le célèbre guitariste laisse avec plaisir quelques solos à son comparse venant jouer près de lui, instaurant ainsi une complicité sur scène, levant les bras à chaque fin de chanson comme si c’était une victoire. Petit bémol de la soirée, nous savons que le chanteur possède peu de voix, ses disques ont beaucoup tourné chez nous, cependant sur scène, le son du micro était une horreur (à moins que Paul Personne n’ait su chanter ?) nous ne comprenions rien de ce qui sortait de sa bouche, outre lorsque les instruments restaient muets, laissant seulement une sorte de brouhaha désagréable sur un fond instrumental parfait nous laissant fuir le spectacle, celui-ci devenant trop assourdissant.
Paul Personne
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s