La jeunesse mise en avant au Nancy Jazz Pulsation !

Pop et new wave s’emparent du Chapiteau de la Pépinière ! 

une NJP
Pour bien débuter cette seconde semaine du Nancy Jazz Pulsations, nous nous somme rendues sous le Chapiteau installé au Parc de la Pépinière afin d’y voir Grand Blanc et Peter Peter qui ouvraient pour Emilie Simon.
Contrairement à la soirée du Samedi où nous avions pu rester à proximité des artistes, de longues rangées de chaises s’imposent à présent à nous dans toute la fosse, impliquant un concert assis alors que Grand Blanc et Peter Peter sont habitués à un public debout. Nous n’aurons d’ailleurs pas à attendre longtemps l’arrivée des premiers sur scène, les chaises continuant de se remplir petit à petit. Le son electro/new wave des Messins envahi alors doucement le chapiteau, le groupe défendant les titres de leur EP sorti le 22 Septembre dernier. On se laissera bercer par Degré Zéro, L’homme Serpent, ou encore Petite frappe, pour laquelle le chanteur nous offrira une interaction avec le public qui ne prendra pas vraiment la peine de répondre à sa question, le laissant dans l’obligation de se reprendre pour enfin obtenir ce qu’il désirait. Puis, Samedi la nuit retentira, le groupe en profitant pour rappeler qu’elle fait partie de leur adolescence. Nous aurons aussi le plaisir de découvrir de nouveaux titres tels que Montparnasse et Le Mort qui figureront certainement sur un futur album. Dans l’ensemble, nous aurons une petite pensée pour Mathieu Lescop en entendant le timbre de voix de Benoît, Samedi la nuit nous rappelant quant à lui l’utilisation du terme de la nuit chez le chanteur français, qui lui, avait écrit Tokyo La nuit.
Grand Blanc
Le temps d’un changement de plateau nous nous apercevons que les spectateurs s’entassent dans les gradins doucement et ceux déjà placés échangent sur le groupe qu’ils viennent de voir. Le canadien Peter Peter entre alors sur scène avec ses musiciens sous les applaudissements du public intrigué par le nouveau phénomène. Avec son titre éponyme à son deuxième album, Une Version Améliorée de la Tristesse, le jeune homme met de l’ambiance sous ce chapiteau un peu éteint. Il enchainera avec Beauté Baroque dédiée à une fille de Montréal avant de blaguer sur les chaises du Chapiteau ne comprenant pas leur utilité en voyant des spectateurs se trémousser à leur place, des gens du public n’hésitant pas à demander à ce que tout le monde se lève sans succès faisant rire le chanteur. Il continuera avec Tergiverse et 97 tirés de son premier album Peter Peter avant repasser à son dernier album concernant les titres Réverbère, Carrousel, chanson que les gens attendaient avec impatience, second single d’Une Version Améliorée de la Tristesse, puis il clôturera son set avec MDMA ! Le public se lève pour acclamer la formation à grand renfort de cris d’encouragement et de sifflement, en effet tout le monde en redemande mais déjà les lumières se rallument pour laisser la place aux techniciens venant s’occuper du dernier changement de plateau afin d’accueillir Emilie Simon.

Retrouvez toutes nos photos de la soirée sur notre Flickr !

P1240413

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s