Mr Yaz mouve le Quai’Son !

Mardi 11 novembre, le Quai’Son accueillait le groupe soul nancéien !

mr yaz quai son

C’est avec une fervente curiosité que les Insouciants se sont rendues au concert que tenait le groupe funk de Nancy, Mr Yaz. En ce jour férié, l’occasion était idéale pour découvrir les prestations de Claire »Chookie » Jack à la basse, Romain Di Loreto à la batterie, Laurent Pisula à la guitare, Stéphane Escoms aux claviers et Yacine El Fath au chant et guitare acoustique.

 

Toutefois, Mr Yaz n’était pas seul ce soir-là et se partageait la scène avec un groupe strasbourgeois, M.O.R, qui, aux sons d’une guitare groove et d’une batterie rythmée, nous fous offrait déjà une bonne entrée en matière. Par ailleurs, on pourra retrouver ce même partage d’affiche en janvier, à Strasbourg, dont les Insouciants suivront les informations. Une fois la prestation du duo strasbourgeois terminée, la scène du bar laisse le champ libre à Mr Yaz, reconnaissables par leur style élégant en noir et rouge, (et arborant un air relax). La scène et le public prêts, les soul musicians débutent sans préambules leur setlist par le morceau Sell Your Sool avec un funk plus accentué grâce à la guitare électrique. Le public laisse d’ores et déjà mouvoir leur corps ou simplement leur tête. L’ambiance devient plus familière au moment de Hey You, où le public du Quai’Son n’hésite pas à scander ce titre accrocheur. Le groupe s’accorde ensuite le plaisir de réinterpréter à leur sauce le titre People Pleasure d’Andy Allo, les cuivres en moins, mais une ambiance chaleureuse en prime. De plus en plus séduit, le public se réjouit d’entendre l’introduction au clavier de Kid Robot par le pianiste hors pair, Stéphane. Puis, le public devient curieux et concentré à l’écoute d’un nouveau titre qu’ont décidé d’interpréter les musiciens, un titre qui rejoint les cordes de ce premier album, Dancing On The Moon, dont le titre éponyme sera joué quelques temps après, déclenchant ainsi un certain engouement de la part de l’auditoire. C’est à ce moment que le chanteur Yacine décide de prendre la parole en conseillant au public, un peu en retrait, de s’avancer vers la petite scène pour créer plus d’intimité au sein du bar. Un rapprochement qui illustre le morceau sensuel qui suit, Caroline, dévoilant un groupe relax et habituait à son public devenu plus à l’aise et hardi au rythme soul de cette soirée. Désormais embarquées dans une atmosphère propice à la sensualité, nos musiciens et musicienne interprète le titre Kissing My Love de Bill Withers. On reste encore dans des effluves sensuelles, avec les morceaux Mary and White Magic Lady, l’aspect féminin mise à l’honneur par les sons délicats mais contrastés par des sons percutants de la batterie. La fin du concert s’étant rapidement approchée, notre groupe plein de swing, nous annonce en souriant que la setlist va emprunter un chemin plus funk. Promesse tenue, brandissant tous leurs instruments avec délectation, Mr Yaz nous procure une musicalité plus stimulante avec un titre de Bernhoft, celui de Sunday qui va mettre en valeur chaque instrument sur scène. Enfin, le groupe conclut en beauté par un nouveau morceau nommé I Know, qui suivra une disciple funk encouragé pour la petite foule.

C’est suite à un concert comme celui-ci, qu’on se rend compte que la soul et le funk font parties de ces musicalités intemporelles, perpétuées grâce à des personnes talentueuses et impliquées.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s