La Playlist de février

Les 6 Nations – 6 Pays – 6 Découvertes / Coups de coeur musicaux

cat-6nations

Pour cette nouvelle Playlist, Les Insouciants se calent sur un événement sportif annuel: le Tournoi des 6 Nations, grand tournoi de rugby qui voit s’affronter chaque année les 6 meilleurs équipes de l’hémisphère Nord, à savoir la France, l’Italie, l’Angleterre, le Pays de Galles, l’Ecosse et l’Irlande.
Nous avons décidé de vous faire découvrir ou redécouvrir les talents musicaux de chacun de ces pays européens!

 

France – Moon, Medley

Fan de rock allant des années soixante à aujourd’hui? Attention vous risquez fortement d’apprécier les reprises de Moon, un groupe français qui saura vous surprendre avec des titres pourtant déjà bien connus. En effet ils s’attaquent à de pures légendes de la musique en passant par les Beatles, Jimi Hendrix, les Rolling Stones, les Kinks, Blur, Depeche Mode, Coldplay, Franz Ferdinand, U2 et bien d’autres. Mais nos musiciens ne s’arrêtent pas à de simples reprises, ils s’approprient chacune des chansons et en font quelque chose d’unique. Un groupe à écouter donc, avec un répertoire que vous connaissez déjà, de quoi vous remémorez vos jeunes années ou si vous n’avez pas connu ces époques, simplement vous emmener faire un long voyage auditif ! Voici un petit medley de leurs covers!

 

Italie – JoyCut, Dominio

Le morceau qu’on vous présente maintenant aurait pu correspondre à l’atmosphère de Drive, le célèbre film de Nicolas Winding Refn, sorti en 2011. Peut-être plus pour les scènes de courses. Mais on vous parlera plutôt de JoyCut, un groupe venant de la Bologne. Connus pour son post-rock électro sombre et nocturne, c’est dans une galaxie placée sous les néons et les mélodies instrumentales que vous débarquerez à l’écoute de leur album PiecesOfUsWereLeftOnTheGround publié en 2013, contenant cet extrait.

 

Angleterre – Champs , Blood

Les frères Michael et David Champion ne chôment pas. Presqu’un an après la sortie de Down Like Gold, le duo s’apprête à sortir leur second album, Vamala. le 23 février 2015. Sans vouloir se presser, ils voulaient sortir leur nouveau matériel rapidement, dans ce monde où il y a tant de choses à écouter. Blood donne un aperçu vaporeux de l’album, avec des claviers rêveurs et colorés à la Coldplay, accompagnés d’harmonies discrètes et réverbérées. Leurs compositions ont un son rétro, mais audacieux, comme MGMT ou Beck. Leur pop est capable d’être up-tempo ou plus en retenue. Les textes de Michael, très inspirés par ses relations amoureuses qui ne fonctionnent pas, assombrissent la joie qui se dégage des mélodies. La beauté bucolique et grisâtre de leur île de Wight natale a également un peu poussé les deux frères à faire de la musique pour ne pas déprimer ! Paillettes, peines d’amour et cols roulés… un beau mélange :

 

Pays de Galles – Future Of The Left, I am the least of your problems

Nous aurions pu choisir la facilité en vous parlant des Lostprophets, leur chanteur Ian Watkins étant notamment connu pour ses agressions sexuelles sur mineurs, mais, la région regorgeant de nombreux autres groupes, nous avons préféré revenir sur l’un d’entre eux : Future Of The Left. Originaire de Cardiff, le groupe écume les scènes avec un rock compulsif depuis 2005, s’étant d’ailleurs produit à La Fête de l’Humanité en 2012, comptant à leur actif cinq EP et quatre albums.

 

Ecosse – Sluts of Trust, Leave you wanting more

Nous vous proposons de découvrir le duo Sluts of Trust, originaire de Glasgow, composé actuellement de John McFarlane au chant et à la guitare, Roo Harris prenant place derrière la batterie à partir de 2004. Leur ligne de guitare est souvent comparé à celle du grand Eddie Van Halen, tandis que les chansons sont comparés à celles de Led Zeppelin et autres grands des années « indie » Américaines. Si le groupe est très peu sur les routes actuellement nous vous invitons tout de même à écouter leur album We Are All Sluts of Trust (Avril 2004) dont est extrait Leave You Wanting More que nous vous dévoilons ci-dessous, en attendant leur retour auprès de leur public :

 

Irlande – Villagers, Courage

L’ile d’Emeraude regorge de talents, mais nous avons décidé de nous attarder sur Villagers, le groupe emmené par Conor J. O’Brien, qui, après deux albums (Becoming a Jackal en 2010 et Awayland en 2013), reviennent présenter leur troisième opus, intitulé Darling Arithmetic, dont la sortie est prévue pour le 13 avril 2015. Déjà comparé à Bright Eyes et Sparklehorse, ou encore The Frames et Leonard Cohen, Villagers nous propose un album intime, entièrement dédié aux relations amoureuses, avec O’Brien au sommet du songwriting. Le premier extrait s’appelle Courage, qui s’intéresse à l’estime de soi; et le clip est déjà disponible. Un clip aussi intime que la musique où l’on retrouve Conor O’Brien seul à la guitare, assis sur un fauteuil dans un salon vide, nous expliquant les yeux dans les yeux que le courage n’est pas chose aisée:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s