[REVIEW] Tomorrow We’ll Be Long Gone d’Amarillo

Découvrons le groupe Amarillo avec leur EP 5 titres

amarillo2

Amarillo a beau évoquer la couleur jaune, c’est pourtant toute une palette de couleurs qui apparaît devant nous à l’écoute de leur musique et à la vue de leur vidéo.
Mais qui est donc Amarillo? Amarillo, c’est 5 garçons dans le vent: Noé Beaucardet à la guitare et au chant, Lucas Valero à la basse, Jules Négrier aux drum machine et synthé, Dylan Collins à la guitare et Vicencio Moreno au charango. Fraichement débarqué sur le label Microqlima Records, « le label qui oscille entre soleil, nuages sonores et pluie d’idées », Amarillo amène un peu de soleil dans la sphère indie, et nous propose de découvrir leur musique à travers un EP intitulé Tomorrow We’ll Be Long Gone, sortie le 10 mars dernier.
« Quelqu’un nous a dit que notre musique était la B.O. d’un western improbable dans lequel David Bowie galoperait devant la caméra de Sergio Leone sur fond de grands rochers aux couleurs psychédéliques. Ou peut-être n’est ce qu’une partie de dames chinoises entre Damon Albarn et Hokusai »; voilà qui, pour sûr, vous donnera une idée bien précise de leur son!

Alors Les Insouciants ont écouté cet EP composé de 5 titres; enfin, 4 titres, car le cinquième n’est autre que le premier extrait, mais en « radio edit », c’est-à-dire, juste dans un format plus court (et c’est bien dommage quand même!).
Et aussi curieux que cela puisse paraitre, cette description citée plus haut colle tout à fait à leur musique: ambiance asiatique pour Long gone, ambiance far west pour Santa Monica et mélange des deux pour Tomorrow; on peut peut-être même y croiser des éléphants roses tellement le psychédélisme y est présent. Quant à Breaches, on a l’impression de rentrer tout droit dans un dessin animé. Amarillo nous présente leur électro-pop psychédélique, avec, il est vrai, un chanteur qui a une voix ressemblant à celle de Damon Albarn. Les instruments sont quant à eux bien dosés, mais divers et variés; en plus des guitares/basse/drum, le synthé prend une place très importante, on semble entendre sur Long gone des cuivres et autres cordes, enfin le charango (inspiré de la petite guitare péruvienne) apporte une nouvelle dimension à l’ensemble.
Ca ne ressemble à rien d’autre, et ça amène un petit vent de fraicheur dans le monde musical.

tomorrowTracklist de Tomorrow We’ll Be Long Gone:
1. Long gone
2. Santa Monica
3. Breaches
4. Tomorrow
5. Long gone (radio edit)

Un clip est déjà disponible, il s’agit de Breaches. Le psychédélisme de leur musique se retrouve également dans cette vidéo réalisée par ZEUGL, avec des jouets en plastique, des confettis et des plumes! (on n’a pas l’éléphant rose…mais un joli dinosaure!)

 

Un deuxième clip sera très bientôt dévoilé, et il s’agirait de Long Gone.

Retrouvez Amarillo sur Facebook, Twitter et Soundcloud

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s