[Live-Report] Retour sur le Jardin Du Michel

Retour sur les 3 jours de festivité du Jardin du Michel !

Slide JDM

Une année de plus, c’est sous une chaleur écrasante que s’est déroulée la 11e édition du Jardin du Michel. Les Insouciants reviennent sur ces trois jours de fête !

Un vendredi sous le signe de la Lorraine :

Dirty Work Of Soul Brothers au Jardin du Michel 2015

Dirty Work Of Soul Brothers @ Jardin du Michel 2015

Largement représentée en ce premier jour, la scène Lorraine est mise à l’honneur, les nancéiens Dirty Work Of Soul Brothers ouvrant les festivités sur la Scène Alternative. Malgré une difficulté à passer en premier, le trio composé de Paulo et Romain aux synthés et de Fred à la batterie a réussi à rassembler les premiers arrivants en défendant non sans humour leur premier album Electric Working. Pris au jeu, les spectateurs n’hésiteront pas à se déhancher sur les rythmes entrainant de Head, Down, Mad Men ou encore I’m A Man avant de conclure leur set avec Run Run. Spécialement pour le Jardin du Michel, ils nous ont également offert un nouveau titre.

The Moon Drivers @ Le Jardin du Michel 2015

The Moon Drivers @ Le Jardin du Michel 2015

Sur la Grande Scène un autre groupe lorrain poursuit la soirée : The Moon Drivers et son rock qui n’est pas sans nous rappeler les Foo Fighters. Comme appelé par les décibels, le public s’approche curieux, le groupe présentant Wild Spirit, titre hommage aux nombreux Amérindiens encore parqués. Puis, les corps se mouvant au gré des solos de guitare, on s’imaginera aisément comme demandé dans un désert Mexicain proche d’un film de Tarantino.

Charlie Winston @ Le Jardin du Michel 2015

Charlie Winston @ Le Jardin du Michel 2015

Un changement de plateau plus tard le tant attendu Charlie Winston foule la Grande Scène alors que le soleil décline peu à peu sur le site de Bulligny qui correspond particulièrement bien à l’univers musical de l’anglais, chose qu’il soulignera d’un français approximatif « c’est très belle ici ». Même si majoritairement composé de morceaux du dernier album en date, Curio City (2015), qui a marqué un revirement vers l’électronique, le set n’a pas délaissé les succès de Charlie Winston pour remettre au goût du jour des titres tels que Hello Alone, In Your Hands ou encore le maintenant célèbre Like A Hobo avec lequel il a été révélé en France. Showman dans l’âme, Charlie offre plusieurs performances de beatbox mais également de danse contemporaine dont on retiendra en particulier celle sur Kick The Bucket qui a clôt son set, le public reprenant avec aisance les choeurs.

Chapelier Fou @ Le Jardin du Michel 2015

Chapelier Fou @ Le Jardin du Michel 2015

Après ce léger détour par les contrées anglaises, le retour en Lorraine se fait avec les enfants chéris de Chapelier Fou qui ont gagné en reconnaissance ses dernières années sur la scène française. Et si nous les avions vu quelques jours plus tôt au Nancy Is Burning où ils avaient fait de superbes reprises des titres Close To Me des Cure et Viva la Vida de Coldplay, nous sommes ravis de les retrouver sur le festival où ils étaient déjà venus en 2009. Se succèderont le reste de la soirée sur la Grande Scène, la belge Selah Sue et sa Soul Pop ainsi que le nouveau projet de Joey Starr & Nathy (Tûco), Bagarre, DJ Pone et Cut Killer : Carribean Dandee.

Un deuxième jour éclectique 

The Wise Dude Revolver @ Le Jardin du Michel 2015

The Wise Dude Revolver @ Le Jardin du Michel 2015

L’ouverture du festival étant toujours chose délicate, c’est devant quelques personnes que les lorrains The Wise Dude Revolver entament leur set sur la Grande Scène. Peu à peu, le public fini par s’approcher, se déhanchant au gré de cette musique rock psychédélique particulièrement influencée par les Pink Floyd et les Black Angels. On reste dans la région Lorraine avec l’électro M.A Beat qui s’élance sur la Scène Alternative. Le revirement de style est total mais ce n’est que le début, la programmation de cette seconde journée oscillant entre rock, électro, reggae, blues et post-rock ambiant.

Steel Pulse @ Le Jardin du Michel 2015

Steel Pulse @ Le Jardin du Michel 2015

De retour sur la Grande Scène, les anglais de Steel Pulse, groupe de rock reggae attendu au Jardin du Michel depuis de nombreuses années est venu fêter leur 40e anniversaire en jouant leur premier album Handsworth Revolution (1978) dans son intégralité. Pas de doute, le groupe originaire de Birmingham mené par le chanteur David Hinds assure le show, l’ambiance se relevant d’un cran. Nous retiendrons notamment l’intermède ou le saxophoniste a empêché le leader de poursuivre son morceau, entament un solo après l’avoir rejeté. Se sont alors déclenchées plusieurs minutes de «dispute» tempérée par les autres membres du groupe qui n’ont pas manqué de nous faire sourire.

Monsieur Le Directeur @ Le Jardin du Michel 2015

Monsieur Le Directeur @ Le Jardin du Michel 2015

 

Un détour par la Cabane du Michel où se déroule notamment les Cartes Blanches nous donne l’occasion d’apprécier la performance artistique de Monsieur Le Directeur. Perché dans les airs soutenu par une corde, il reprendra notamment du Beethoven à la guitare électrique sans jamais toucher le sol, le public s’étant regroupé en masse devant le spectacle. À peine terminé que nous retrouvons la Grande Scène et l’israélien Asaf Avidan qui nous présentera les morceaux de son dernier opus Gold Shadow (2015). Véritable écorché vif, le chanteur nous entraînera dans son univers avec des titres tels que Over My Head, Gold Shadow ou encore l’excellent The Jail That Sets You Free. Mais si les titres de cet album sont présents en masse, nous aurons tout de même le droit à d’anciens morceaux écrits sous Asaf Avidan & The Mojos avant que l’émotion nous gagne avec Reckoning Song plus connu sous le nom de One Day suite au remix de Wankelmut qui l’a révélé.

Asaf Avidan @ Le Jardin du Michel 2015

Asaf Avidan @ Le Jardin du Michel 2015

Côté Scène Alternative, on délaisse la folk rock d’Asaf Avidan pour partir vers d’autres contrés avec The Wanton Bishops et leur blues décapant. Et si au premier abord leur musique nous amène du côté de l’Amérique, le duo n’en est pas originaire pour autant puisqu’ils ne sont autre que libanais. Rapidement, on se laissera porter par leurs morceaux savamment dosés, la foule s’étant vivement rassemblée devant la scène pour les découvrir. Nous aurons donc le plaisir d’entendre des titres tels que Bad Rhyme, Oh Wee, Howl ou encore leur single Sleep With The Light On, titre éponyme à l’album qui n’est pas sans nous rappeler la tessiture de voix de Charlie Winston et les lignes de guitare de The Dukes. Les claviers de Time To Go quant à eux nous ramèneront plutôt du côté des Black Keys auxquels ils sont déjà comparés. Et si nous devons nous éclipser, la soirée, elle, se poursuivra avec Ez3kiel, puis les déjantés Salut C’est Cool qui, encore une fois, ont laissé des traces sur leur passage avant qu’Etienne de Crecy n’achève cette journée en présentant Super Discount 3.

Des «légendes» pour la clôture du festival

Arita Chante Lhassa @ Jardin du Michel 2015

Arita Chante Lhassa @ Jardin du Michel 2015

Histoire de se mettre en jambes, le groupe messin Gueules d’Aminche, ouvre cette dernière soirée avec leur musique festive, allant jusqu’à reprendre le titre de Au P’tit Bonheur, J’veux du Soleil. Puis, ce sont les légendes du Reggae Israël Vibration, présentes lors de la première édition du Jardin du Michel qui se sont emparés de la Grande Scène. Acclamés par un public conquis par leur prestation, les deux jamaïcains Cecil Spence (Skelly) et Lacelle Bulgrin (Wiss) ont déchargé leurs ondes, livrant un véritable show malgré leur âge, les béquilles ne les empêchant pas de se déhancher au rythme des morceaux. Du côté de la Scène Alternative, on quitte les légendes pour faire place à la nancéienne Arita et un set particulier puisque uniquement composé de chansons appartenant au répertoire de la chanteuse américaine Lhasa de Sela alias Lhasa, décédée en Janvier 2010. La lorraine nous convaincra d’ailleurs avec ses versions profondes que l’on recevra en plein cœur.

Massilla Sound System @ Le Jardin du Michel 2015

Massilla Sound System @ Le Jardin du Michel 2015

Les Marseillais de Massilia Sound System ont quant à eux enflammés la Grande Scène avec leur Reggae Ragga, la foule étant venue en masse pour les voir. Comme tout bon Marseillais qui se respecte, le pastis était de mise, une grande distribution ayant eu lieu au cours du set, ravissant les premiers rangs. Et ils ne s’arrêteront pas là car à la demande de mettre le « Oai« , le trio demandera à tous de s’agenouiller, puis, s’allonger avant de se relever comme un seul homme. Mais si le groupe compte de nombreux fans, il semblerait que la chanteuse aux dix ans de carrière Laetitia Sheriff n’en ai pas moins, la foule s’étant rassemblée face à la Scène Alternative pour l’écouter, dansant au gré des morceaux. Un détour par la Grande Scène nous permettra d’entendre de nombreux inédits de Lilly Wood & The Prick dont Shadow, Tout Doux ou encore N’importe Quoi, mais également de profiter de leurs standards tels que Down The Drain, My Best et évidemment leur dernier single en date, Prayer in C.

No One Is Innocent @ Jardin du Michel 2015

No One Is Innocent @ Jardin du Michel 2015

Nous vous parlions de légendes avec les jamaïcains d’Israël Vibration mais la France n’est pas en reste puisque le Jardin du Michel à eu l’honneur d’accueillir une nouvelle fois l’un des emblèmes du rock français : No One Is Innocent. Ils ne seront pas les seuls à représenter le pays car le Festival s’est offert la Famille Chedid en clôture. Venus présenter leur nouvel album, Propaganda, Kemar et sa bande envoie des accords acerbes, un public chaleureux n’hésitant pas à engendrer des pogos dès le début du set. Misant principalement sur les nouveaux titres, les No One nous ont fait découvrir Djihad Propaganda, Kids Are on The Run, Putain Si ça Revient, Barricades ou encore Massoud dans leurs versions live la veille de la sortie de l’album (le 8 Juin 2015). Evidemment quelques anciens morceaux étaient de la partie tel que Revolution.com et La Peur. Et s’il est bien une chose que l’on puisse avouer c’est que ce retour a été apprécié de tous, puisque, après avoir assuré la première partie d’AC/DC au Stade de France, le groupe a su montrer qu’il était toujours l’un des piliers de la scène française, invitant même leurs fans à les rejoindre sur scène le temps d’un morceau.  

La Famille Chedid @ Jardin du Michel 2015 (de droite à gauche : Louis, Anna (Nach), Joseph (Selim) et Matthieu (-M-)

La Famille Chedid @ Jardin du Michel 2015 (de droite à gauche : Louis, Anna (Nach), Joseph (Selim) et Matthieu (-M-)

À peine les No One Is Innocent sortis de scène que l’on change de registre avec la Famille Chedid, Anna, alias Nach entrant en scène afin d’interpréter Ce Qu’ils Deviennent, titre issu de son premier album Nach (2015) derrière son clavier. Au fil du titre elle sera rejoint par Joseph qui prendra place à la batterie, puis par Matthieu, et enfin Louis à la guitare. Au complet, ils nous offriront une version qui attira davantage notre attention que l’originale, ces nouvelles couleurs moins électroniques donnant de la profondeur au morceau. Chacun se présentant par le biais d’un titre de son répertoire l’un après l’autre, Louis se définira par Tu Peux Compter Sur Moi, Joseph alias Selim par Paranoïa issu de son premier album Maison Rock (2014) et Matthieu par l’un de ses derniers succès : Mojo dont on retiendra la superbe prestation A Capella de la famille qui a su recréer la rythmique entraînante sans le moindre problème. Les fans de -M- et Louis ont particulièrement étaient desservis puisque nous aurons eu droit à un florilège de leurs répertoires, Louis lançant tour à tour ses enfants sur le titre Triste et Malheureux Comme la Pierre. Nous salueront également la belle performance de la famille sur Egomane. On le retrouvera aussi à l’interprétation d’un titre de son fils puisqu’il s’essaie à devenir un Matchistador. Quant à Matthieu, il nous offre la possibilité d’écouter bon nombre de ses succès tels que Le Baptême, Je Dis Aime, Mama Sam ou encore Qui De Nous Deux. Mais les répertoires de Nach et Selim n’ont pas été délaissé pour autant puisque nous auront droit à plusieurs de leurs morceaux dont Je Suis Moi, Oh Oui Je T’Aime et Ame mélodiques pour Anna et L’Infini et Ode Aux Envie pour Joseph.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s