[REVIEW] Where Have You Been All My Life? de Villagers

Le nouvel album de Villagers est maintenant disponible

10422966_10153348394208730_6565330624828018221_n

Le 8 janvier 2016 est sorti le dernier album de Villagers, Where Have You Been All My Life?, une collection de chansons retraçant cinq années de songwriting dans une seule et même narration.
Cet album a été enregistré en une journée dans les studios RAK à Londres, dans des conditions live, avec l’aide du producteur et ingénieur Richard Woodcraft (Radiohead, The Last Shadow Puppets) et l’ingénieur de Villagers, Ber Quinn.

Ce nouvel album est un ensemble homogène d’anciens sons ré-imaginés, mélangés aux titres plus récents de Darling Arithmetic (album sorti en avril dernier); cet opus revisite subtilement ses précédents albums dans une approche plus minimaliste et intime.

Moins d’un an après Darling Arithmetic, un album écrit, enregistré, produit et mixé par Conor O’Brien seul aux commandes, ce dernier a rappelé ses musiciens pour ce nouvel album. Pour cet enregistrement, Conor O’Brien s’est donc entouré de nombreux musiciens qui ont su créer une parfaite harmonie: Cormac Curran au piano à queue et au synthé analogique; Danny Snow à la contrebasse; Mali Llywelyn à la harpe, au mellotron et au chant; et Gwion Llewelyn à la batterie, au bugle et au chant.

studio-1-overview

Loin d’être un best of, Where Have You Been All My Life? a cette qualité de faire découvrir ou redécouvrir les titres phares de la discographie de Villagers sous un aspect plus ou moins différent.
La moitié des titres se trouve être issue du dernier album, Darling Arithmetic – à leur entrée en studio en juillet 2015, Villagers était alors en pleine tournée promo depuis 3 mois – mais le groupe a su y incorporer quelques anciens titres, face b et reprise tout en conservant une homogénéité avec les titres plus récents. On y retrouve alors une certaine cohérence avec le son plus acoustique de Villagers cette dernière année.

Du premier album de Villagers, Becoming a Jackal (2010), on y retrouve deux titres: Set The Tigers Free est revisitée sur un rythme plus lent que l’original, on y retrouve des sonorités plus enveloppées grâce notamment au jeu de balais à la batterie et au chœurs qui enrobent la voix sensible de Conor O’Brien; That Day emprunte lui aussi la voie de l’acoustique et de la folk dans une version beaucoup plus minimaliste et poétique, avec une voix de tête des plus envoutantes.

ConorOBrienVillagersFEAT_large

Awayland (2013) est également représenté avec deux titres: la version de My Lighthouse, qui était déjà sur le second album un titre quelque peu acoustique, ne diffère pas beaucoup, on remarquera seulement que Conor O’Brien arrive à plus poser sa voix ne donnant plus l’impression d’arriver à ses limites; le titre The Waves, quant à lui, prend une toute nouvelle dimension, et on prendra plus de plaisir à l’écouter. Alors que sur Awayland, ce titre avait une allure expérimentale allant un peu dans tous les sens en terme de rythmique et avec les instruments, cette réinterprétation nous emporte musicalement, notamment à travers les notes de piano, la harpe et le picking qui permettent de sublimer la poésie de Conor O’Brien.

Les titres présents sur Darling Arithmetic (2015) ne subissent pas de transformations majeures; cela peut s’expliquer par le fait que ces titres sont finalement très récents, et que l’objectif de Where Have You Been All My Life? était finalement de ramener d’anciens titres dans la même veine que le son du dernier album. On ne pourra néanmoins pas passer à côté de l’ajout de la harpe sur Courage, mais aussi sur The Soul Serene, ou bien encore le bugle sur So Naive, avec cette voix comme sur un fil, et enfin le jeu de picking et de balais à la batterie qui apporte quelque chose en plus aux morceaux sans les dénaturer.

Nous avions aimé Darling Arithmetic, sa poésie couplée à des arrangements mélodieux tout en retenue, nous aimons ses titres également présents sur ce dernier album, avec la sensibilité toujours présente de Conor O’Brien en harmonie avec ces instruments justement choisis.

Screen_Shot_2015-12-03_at_11.39.02_copy

Where Have You Been All My Life? propose aussi une face B, sur laquelle Villagers se ré-approprie un titre, Memoir, écrit à l’origine pour Charlotte Gainsbourg pour son album Stage Whisper (2011). On y trouve également Wichita Lineman, une reprise d’un titre écrit en 1968 par Jimmy Webb, et enregistré pour la première fois par Glen Campbell, que nous vous avions présenté ici. Tous deux se distinguent par leur côté jazzy.

Une fois encore, il serait difficile de ne retenir que quelques titres de ce nouvel album; on vous conseille donc vivement d’écouter les 12 titres qui le composent.
Where Have You Been All My Life? est disponible en CD, LP, digital, et en édition Deluxe LP avec 2 titres bonus à télécharger, Pieces et No One to Blame.

 

homepage_large.a9c83b92
Tracklist de Where Have You Been All My Life?:
01. Set the Tigers Free

02. Everything I Am is Yours
03. My Lighthouse
04. Courage
05. That Day
06. The Soul Serene
07. Memoir
08. Hot Scary Summer
09. The Waves
10. Darling Arithmetic
11. So Naive
12. Wichita Lineman

 

Retrouvez Villagers en concert en France:
25 février 2016 – La Maroquinerie, Paris (75)
26 février 2016 – 106, Rouen (76)
27 février 2016 – La Route du Rock, Saint-Malo (35)
28 février 2016 – Stereolux, Nantes (44)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s