[LIVE REPORT] Villagers @ La Maroquinerie

Retour sur une belle soirée irlandaise à Paris

DSCF7103

Le 25 février dernier, Les Insouciants se sont rendus à La Maroquinerie à Paris pour le live de Villagers. Nous étions très impatients et nous n’avons pas été déçus!
Depuis la découverte de Villagers en février 2015 lors d’une Playlist de la Rédaction, nous avons suivi de près le groupe de Conor O’Brien à travers la sortie des albums Darling Arithmetic et Where Have You Been All My Life?
Alors que nous avions malheureusement manqué le passage de Villagers le 4 mai 2015 au Café de la Danse, nous ne pouvions passer à côté de cette nouvelle date à La Maroquinerie.
Et nous ne sommes pas les seuls! En effet, cette unique date parisienne était complète!

Pour chauffer la salle, on reste dans l’ambiance celtique avec le duo des Ye Vagabonds formé par les frères Brían et Diarmuid Mac Gloinn, venus présenter leur EP Rose & Briar, sorti en octobre 2015, avant la sortie prochaine d’un premier album. Une belle découverte qui nous donne envie de suivre ce duo irlandais. Sur scène, ils sont seuls, avec leurs dix doigts (enfin, vingt à deux!) et de nombreux instruments à cordes, entre guitare acoustique, banjo, mandoline, violon pour recréer une ambiance folk traditionnel.

DSCF6910

De premier abord timides, Brían et Diarmuid Mac Gloinn se dévoilent être très bavards et n’hésitent pas à faire quelques blagues; ils préciseront d’ailleurs, avec beaucoup d’humour, qu’ils se sont plus entrainés sur leurs blagues que sur leur musique. A l’image d’un titre qu’il présente comme l’histoire d’amour entre…deux arbres! Parce qu’il y a beaucoup d’arbres en Irlande!
Musicalement parlant, nous avons eu droit à un set très agréable, qui nous a transporté directement dans un pub irlandais. Leur folk traditionnel nous a enchanté, ainsi que leurs harmonies dignes de Crosby & Nash.

C’est alors que la salle se remplit et que Conor O’Brien arrive accompagné de ses musiciens – 4 au total, à la batterie + trompette, à la contrebasse, au clavier et à la harpe (cette dernière étant joué par une demoiselle à la ressemblance troublante avec l’actrice Kelly Reilly); tout ce petit monde remplit alors très facilement la petite scène de La Maroquinerie.
Là encore, Conor O’Brien parait timide, mais très vite, un bel échange s’installe entre l’artiste et son public; un public qui semble le suivre depuis ses débuts, notamment le premier rang qui semble subjugué, souvent les yeux fermés et avec toutes les paroles sur les lèvres. En même temps, Conor O’Brien a le pouvoir d’envouter son audience avec une aura magique, surtout quand il part en transe avec la complicité de ses talentueux musiciens, notamment le batteur qui pose parfois ses baguettes ou ses balais pour se lancer dans la trompette, en accord parfait avec la contrebasse.

DSCF7064

Villagers parcourera ce soir-là toute sa discographie, revisitée à l’image du dernier album Where Have You Been All My Life? et se retrouvera parfois seul sur scène avec la demoiselle à la harpe et au clavier, mais toujours avec cette même puissante sensibilité. Deux heures durant, l’ordre des titres joués aura été judicieux, nous installant d’abord dans un cocon confortable, pour finir par une montée en puissance.
On se sent bien, on a l’impression d’être dans un monde à part, voire une soirée entre amis, surtout quand Conor O’Brien entonnera un joyeux anniversaire pour une demoiselle chanceuse du premier rang. Comme un petit clin d’œil à la France, nous aurons également droit à quelques vers du Poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg.
Villagers finira son set en rappel avec le merveilleux Courage qui clôt une soirée qu’on aurait voulu ne jamais voir se terminer.

Retrouvez toutes nos photos dans notre galerie Flickr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s