[LIVE REPORT] Simo & Monster Truck @ La Maroquinerie

Retour sur une soirée un peu agitée

DSCF7401

Dimanche 3 avril 2016, le printemps commence à peine à sortir le bout de son nez, le fond de l’air est plutôt doux…Et Les Insouciants ont décidé de passer leur soirée dans la salle en sous-sol de La Maroquinerie. Ce soir-là, Monster Truck était sur scène, avec Simo en première partie.

Nous étions très impatients de découvrir Simo sur scène, suite à la découverte de leur album Let Love Show The Way en février dernier (chronique à retrouver ici). On s’attendait à un show détonant, et nous n’avons pas été déçus, jusqu’à un événement inattendu en fin de set…
19h45, la salle de La Maroquinerie est pleine, nombreux sont ceux ayant fait le déplacement pour la tête d’affiche, Monster Truck, et ils sont bien décidés à arriver en avance pour avoir la meilleur place – même Yarol Poupaud! Il semble que peu de gens connaissaient Simo avant d’arriver. Qu’à cela ne tienne, les 3 américains sont arrivés sur scène avec l’envie de chauffer la salle et de se mettre dans l’ambiance.
Force est de constater que la scène de La Maroquinerie est assez petite, surtout quand le matériel du groupe suivant est déjà sur scène. JD Simo, Elad Shapiro et Adam Abrashoff avait donc un espace limité pour leur set. Quasiment sur la même longueur, les 3 membres du groupe ont donc commencé leur set mêlant blues classique à des improvisations jazz fusion, avec des touches de R&B et psychédéliques, et ce sans aucun temps mort. Un petit détail, et non des moindres, la majeure partie de leur set est basée sur de l’improvisation, dont le chanteur guitariste JD Simo semble être le leader, au vue des nombreux coups d’œil du batteur et du bassiste vers celui-ci. Ce trio de Nashville nous a emporté dans un tourbillon puissant, avec JD Simo nous démontrant toute l’étendue de son talent de guitariste sur des solos frénétiques.

DSCF7341

A la moindre note, ce dernier semble possédé et ne cesse de gesticuler aux rythmes des riffs de sa guitare, jusqu’à parfois être hors de vue du public se trouvant à gauche de la scène (comme c’était notre cas!).
C’est alors que durant la dernière chanson de leur set, alors que JD Simo part à l’extrémité de la scène, dans un recoin où il peut donner libre cours à ses improvisations, un cri de douleur retentit et les autres musiciens, après quelques secondes avant de réaliser ce qu’il se passe, s’arrêtent de jouer et s’empressent d’aller vers leur chanteur, qui s’avère avoir gravement chuté.
Plus de peur que de mal heureusement, et après de longues minutes à voir plusieurs personnes faire des aller-retour, après avoir entendu un message demandant un médecin dans la salle, JD Simo fut amené à l’hôpital. Alors que le pronostic d’un genou cassé était alors annoncé, nous avons appris le lendemain que les médecins avaient finalement décidé de replacer la rotule du soliste.

DSCF7352

Suite à cet incident qui a beaucoup fait parler, la soirée n’étant pas terminée, il était temps d’accueillir les Canadiens de Monster Truck sur scène; et l’accueil fut plus que chaleureux.
Leur venue accompagne la promo de leur deuxième album Sittin’ Heavy, et ils peuvent compter sur le public français, la date parisienne étant complète. Un succès quand on pense que leur passage à La Flèche d’Or, toujours à Paris, en 2014, était presque passé inaperçu.
Sur scène, nous retrouvons Jon Harvey au chant et à la basse, Jeremy Widerman à la guitare, Steve Kiely à la batterie, et Brandon Bliss à l’orgue, que seul une partie du public pouvait voir, tant il était installé dans un recoin de la scène. En effet, nous l’avons déjà dit, la scène de La Maroquinerie est très petite; le point positif est tout de même de n’avoir aucun espace vide entre cette scène et le public, permettant alors une proximité et ainsi un bel échange entre le groupe et son public.

DSCF7434

Et ce dernier peut être ravi, le groupe en super forme semble ravi d’être là, avec Jon Harvey distillant de larges sourires et Jeremy Widerman en vrai pile électrique, plein d’énergie à sauter un peu partout. Pendant presqu’1h30, le set de Monster Truck est à l’image du groupe précédent, énergique et sans temps mort; les titres de pur rock’n’roll s’enchainent et les seules petites pauses sont lorsque le groupe s’adresse à son public. D’ailleurs, c’est en revenant pour un rappel que Jeremy Wilderman nous annonce de bonnes nouvelles concernant JD Simo.
Nombreux sont ceux qui reprennent en chœur les paroles des morceaux, on sera tout de même étonné de ne pas avoir eu affaire à un public plus agité devant un set bouillonnant qui ne demandait qu’un déchainement de la foule.
Ceci dit, à la fin de ce concert, tout le monde semblait comblé, que ce soit les spectateurs que le groupe lui-même; un très bon moment qui permettait de finir la semaine en beauté et d’en débuter une nouvelle de manière  énergique.

DSCF7479

Retrouvez toutes nos photos dans notre galerie Flickr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s