Rencontre avec Benjamin Francis Leftwich

On parle inspirations musicales, expériences de la vie et nouvelle date parisienne avec le britannique !

unnamed-6

En une demi-décennie, le monde a bien changé mais certainement pas l’univers ultra personnel du britannique originaire de Yorkshire. Connaissant les hauts comme les bas ces dernières années – comme la perte de son père – Benjamin Francis Leftwich en a tiré un second album, After The Rain, soit le calme et la reconstruction après la tempête. Pourquoi demi-décennie ? Son premier album, Last Smoke Before The Snowstorm est arrivé pendant l’été 2011. Un titre probable prédisant la suite de ses aventures ? En tout cas, après quelques temps de silence, l’artiste posta en février dernier sur ses réseaux ce texte, expliquant sa longue absence de la scène musicale. Une période d’abord destructrice, mais également propice à la naissance de nouveaux titres, personnels et parfois bouleversants. Les Insouciants se sont entretenus avec lui, le temps de quelques questions.

(FRENCH VERSION)

Le nom de votre second album « After The Rain », correspond bien à votre état d’esprit après les évènements personnels que vous avez traversés ces dernières années. 

Le nom de cet album – After The Rain – représente le moment de la sérénité et du calme, après des expériences intenses, mais reposant souvent sur des instants clés pour clarifier et réfléchir sur sa vie.

Quelles sont vos influences musicales pour ces nouvelles compositions ?

Depuis que j’ai sorti un premier album, mes goûts musicaux sont désormais plus variés. Je suis alors tombé, en grande partie, amoureux pour le hip-hop et le rap, ayant une véritable connexion avec des énergies variées et profondes. J’apprécie les musiques classiques et traditionnelles, bien plus qu’auparavant. J’aime également le compositeur français Yann Tiersen : j’aimerais tant travailler avec lui. Il y a plein d’artistes que j’adore ; et la musique qui m’inspire pour mes travaux, possède de nombreuses références spirituelles et mélodiques.

A part le deuil d’un être proche, quels déclics avez-vous eu pour façonner les textes de cet album ? Des expériences joyeuses ou tristes ?

Quand un grand événement comme la mort d’un proche survient, cela affecte tous les liens qu’on a autour de soi. Vos amis, votre bonheur, votre colère, vos relations, votre sexualité, votre espérance et vos doutes sur vous-même. Toutes les compostions de cet album ne tournent pas seulement sur la mort de mon père, mais sont également plus ou moins influencées sur ça. J’ai vu son agonie il y a quelques années, comme une route principale déserte. De cette dernière, il y a de petits chemins secondaires, mais j’allais seulement là où j’étais expérimenté, par un contexte de changement dans ma vie et dans mon esprit. J’ai appris plus en profondeur ce respect et cette manière de composer, mon père étant théorique et vraiment clair avec ses paroles.  Je pense que sa passion pour la clarification et le sens des mots a définitivement affecté mon approche d’écrire les paroles.

Avez-vous des artistes que vous affectionnez ? Des modèles pour avancer dans votre vie ?

J’apprécie de nombreux artistes : Bruce Springsteen, PJ Harvey, Kayne West, Fleetwood Mac, The Beatles, Nine Inch Nails, Yann Tiersen… pour n’en citer quelques-uns. Tous ceux qui ont créé un art qui m’excite ou m’inspire, sont des inspirations consciencieuses ou non. La musique est la plus belle chose mais aussi la plus importante au monde, avec ma famille, et c’est grâce à ses artistes qui m’ont permis de faire ce métier.

Comptez-vous revenir bientôt en France pour un prochain concert ?

Je viendrais jouer à nouveau en France avant Noël (le 24 octobre prochain au Point Ephémère, ndlr).

Un petit mot pour Les Insouciants ?

Merci beaucoup pour ces questions, on se revoit très vite !

 (ENGLISH VERSION)

Your second album’s name « After The Rain », matches well with your state of mind after these last years’ personal events.

Yes, the title After The Rain references the moment of calm after intense experiences and rare but important moments of clarity and self reflection.

What are your music influences, for these new tracks ?

My taste in music and songs has widened and varied greatly since the last time I released an album. I have fallen in love with hip-hop and rap in a big way and have really connected with a lot of the unfiltered and visceral energies in that style of music. I also love classical and traditional music more than I did before. I love a French composer called Yann Tiersen, I would love to work with him. I have so many artists that I love and I think the music that inspires me is referenced spiritually, melodically or sonically in my own music.

I understand you went through an intense period of suffering and pain after the loss of your father… How did you manage to find new inspiration ? What are there the events/things that inspired you to shape these songs ? Happy or sad experiences ?

When something as big as the death of a loved one happens it affects literally everything around you. Your friendships, happiness, anger, relationships, sexuality, self doubt and hope. While not every song on the album is about the death of my father, they are all in some way influenced and affected by it. I see the death of my father as a main road running through the desert of the past few years. From that main road there are side roads or themes in the songs but I only got there or experienced them through the context of a huge change in my life and my mind. I’ve definitely learnt to respect the craft of songwriting more, my father was an academic and very clear with his words. I think his passion for clarity and meaning in words has definitely affected my approach to writing lyrics.

Have you got any favorite artist? Some kind of role models that inspire you / help you get through life ?

I love so many artists. Bruce Springsteen, PJ Harvey, Kanye West, Fleetwood Mac, The Beatles, Nine Inch Nails and Yann Tiersen… to name a few. Anyone who creates art that moves me or inspires me is an inspiration to me either consciously or sub consciously. Music is the most important and beautiful thing in my world apart from my family, so any artists that move me I am thankful for.

Will you come back to France soon, for a next live ?

I will be playing another concert in Paris before Christmas (October 24th, 2016 – in Le Point Ephémère, ndlr).

A little word for Les Insouciants ?

Thank you so much for your time and questions, see you soon.

ArticleSharedImage-60656

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s