[Review] Paradis – Recto Verso

On se laisse emporter par la vague deep house française…

Artwork de "Recto Verso"

Artwork de « Recto Verso » – facebook.com/paradisfm

Derrière le duo électro montant, se cache Simon Mény et Pierre Rousseau, deux férus de musique électronique – l’un est branché disco et garage, l’autre est calé dans la techno allemande – avec le songe de s’exprimer dans la langue de Molière. Les prémices remontent il y a déjà quelques années, où le très prisé Tim Sweeney, animateur et DJ américain les remarque. Ils inaugurent par l’occasion son label Beats in Space et lancent une relecture électro de l’emblématique La Ballade De Jim d’Alain Souchon en guise de premier single. L’aventure Paradis était lancée. Quelques temps plus tard, si on passe les cartons de leurs singles précédents et leur signature chez Barclay par exemple, les revoilà avec un premier LP longuement travaillé – sur une période de trois ans – reflétant l’image du futur de l’électro made in France.

Conjuguant un certain sens du chill et de zenititude, ces douze pistes offrent un large aperçu du « possible » prochain groupe français qu’on s’arrachera dans quelques temps. Ils ont la sensibilité d’Air, l’élégance d’une certaine Christine And The Queens – leur remix du célèbre Christine et leurs premières parties ne sont pas étrangères à cette reconnaissance – et surtout, l’envie de donner à la chanson française un nouvel habit de lumière, déjà propulsé par la même Christine, The Pirouettes ou La Femme par exemple. Garde Le Pour Toi a ambiancé les playlists estivales il y a deux ans déjà – et même plus – Instanané détient la clé idéale de l’ouverture d’un album : des sonorités 90’s, une sensation de tristesse empare cette piste de danse déserte. En plus d’entendre des mélodies captivantes, un fil rouge se déploie petit à petit et on est envoûté par les histoires interprétées par Simon, entre l’ivresse de l’amour et les déceptions.

Ce fil rouge se balade au travers d’un champ de lumières, de pensées, « à coups de BBM » comme on le dit si bien dans le tubesque De Semaine En Semaine. On traîne de la deep house au disco, de l’électro à la techno. L’ensemble dégage une atmosphère tourmentée et minimaliste. Ca réchauffe les coeurs ou au contraire, ça les brise. Chez Paradis, c’est pareil : le sage Toi et Moi côtoie la remuante reprise d’Alain Chamfort, réussie au passage, l’aquatique Recto Verso ou les complexes Quand Tu Souris ou Contours, entourés toutes deux d’une fibre r’n’b électrique. Impossible de ne pas citer notamment Mieux Que Tout, gros coup de coeur de l’album dégageant une éblouissante séduction.

Recto Verso est le bon disque pour passer d’une saison à l’autre, tout en douceur et en mélancolie. Comme un amour estival qu’on est souvent obligé de quitter à la fin de la belle saison, pour poursuive ses aventures de son côté. Mais qu’on le retrouve à un moment ou à un autre, via un moyen de communication à distance, pour prolonger l’histoire et la faire durer le plus longtemps possible. Alors, « rendez vous au paradis« .

À écouter : Instantané – Mieux Que Tout – Garde Le Pour Toi – De Semaine En Semaine

Retrouvez Paradis en live :

1er novembre – Nîmes – Paloma

4 novembre – Strasbourg – La Laiterie

9 novembre – Toulouse – Connexion Live

10 novembre – Marseille – Villa Alliv 

17 novembre – Lille – Grand Mix (Les Inrocks Festival)

18 novembre – Paris – La Cigale (Les Inrocks Festival)

19 novembre – Nantes – Stéréolux (Les Inrocks Festival)

21 novembre – Bordeaux – Rock School Barbey (Les Inrocks Festival)

25 novembre – Rennes – L’Ubu

29 novembre – Nancy – L’Autre Canal

13 décembre – Clermont-Ferrand – Coopérative de Mai

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s