[Interview] La Lune ou le son de la dream-pop stellaire

Rencontre avec une jeune britannique à l’univers rêveur !

Olivia Judd aka La Lune arrive tout droit d’Angleterre et fait partie de ces artistes qu’il va falloir suivre de près les prochains mois. À l’occasion de la sortie de Lucid, un nouveau single annonçant un premier EP dans les prochaines semaines, on a voulu en savoir un peu plus sur sa musique et son univers.

FRENCH VERSION

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Olivia, j’ai 19 ans et je viens de Londres. Auteure, compositrice et interprète, j’ai lancé ce projet sous le pseudo La Lune afin de masquer mon identité et de laisser mon public à écouter ma musique sans qu’ils apportent de jugements sur mon physique ou mon identité.

Quelles sont vos influences musicales ?

Quand j’ai commencé à jouer de la musique à mes seize ans, j’écrivais des compositions folk : je m’inspirais d’artistes comme Bon Iver, Gabrielle Aplin, Joni Mitchell ou Lucy Rose. Ces personnes que j’apprécie toujours autant ont influencé mon style musical et ma façon d’écrire des chansons. Ce qui est encore le cas maintenant ! Il y a également The Japanese House, Lorde ou James Blake en terme de noms inspirants pour ma musique.

Quel est votre premier souvenir musical ? 

C’est une question intéressante ! J’allais à l’école de musique tous les samedis matins entre mes 4 et 18 ans. Même si c’était un enseignement de musique classique, cela m’a été bénéfique ! J’ai énormément acquis en ce qui concerne la théorie musicale et les instruments. Ces connaissances me sont vraiment utiles désormais. Bien qu’en arrivant à l’adolescence, je n’avais pas envie de me lever tôt pour apprendre le solfège. Maintenant, je remercie mes parents !

Quel est votre processus de création ?

Mon processus peut varier. Habituellement, je pars avec une idée de mélodie, qui peut naître à tout moment. Je l’immortalise en enregistrant l’air sur mon téléphone. Si elle me convient, je la travaille au piano et l’orne avec différentes voix. J’incorpore ensuite les beats avec le logiciel Cubase, pour monter la version finale de mon titre.

J’ai vu que vous avez réalisé un de vos clips, Bathe. Quel est son histoire ? 

C’est une vidéo totalement amatrice que j’ai réalisé avec ma meilleure amie, qui n’avait pas forcément la vision que je souhaitais au départ. Mais c’est ça qui m’a le plus plu dans ce projet, soit de tourner un MV qui est loin du résultat initialement pensé. Ce clip possède un certain point narratif que je n’ai pas du tout songé en écrivant ce titre. J’ai donc créé une narration qui correspondait le plus possible au titre. Elle montre notamment la recherche du bonheur chez une ado. Celle-ci est souvent isolée et perdue dans ses propres pensées : elle part dans le quête vers la paix personnelle, en quelque sorte. Et puis elle recherche aussi l’euphorie à travers ses pas de danse à travers un champ. Je n’ai pas eu d’idée pré-définie, de scénario précisé. Ce n’est, d’ailleurs, pas le meilleur type de méthode pour travailler sur un clip. Je voulais juste créer une émotion, un état d’âme, étant donné que les gens ne régissent pas de la même façon – quelque soit le moment de la journée – quand ils écoutent une chanson ou regardent un clip. J’ai donc créé cette vidéo tout en jouant avec ce sentiment.

Quels sont vos prochains projets ? 

Je suis en train de travailler sur un premier EP, qui m’excite pas mal ! Il sortira après ma release party à Brighton, soit après le 18 janvier. Entretemps, je vais sortir un nouveau single qui va figurer sur cet EP (Lucid, ndlr), accompagné de teasers sur mes réseaux. J’ai sorti jusqu’à présent quelques singles, et c’est cool de pouvoir partager son travail sur Internet.

ENGLISH VERSION

Can you introduce in few words ?

My name is Olivia. I’m a 19 year old singer-songwriter from London that performs under the pseudonym ‘la lune’ to sort of conceal my identity, in order to allow my audience to listen to my music with no prior judgement based on who I am or what I look like.

What’s your musical influences ?

When I first started writing music at the age of 16, I wrote quite folky stuff – largely inspired by artists such as Bon Iver, Gabrielle Aplin, Joni Mitchell, and Lucy Rose. Although I still like these artists and I definitely employ their styles in the music I create now, I also take inspiration from artists such as The Japanese House, Lorde, and James Blake.

What’s your first music memory ?

Hmm… Interesting question! I used to go to a music school every Saturday morning between the ages of 4 and 18. Although it was all classical training, it was so beneficial. I learnt a lot about different instruments and music theory, which has proved to be pretty vital. Although as I got older I didn’t want to get up early on a Saturday to go and learn my scales, I thank my parents now for making me do it!

What’s your song’s type process ?

My songwriting process varies. I usually start with a melodic idea that I’ve come up with in my head, which I then record a little memo of on my phone. If it sticks, I’ll take it to a piano, and mess around with different chords. I then play everything into Cubase, and start making beats over it, and it sort of just builds from there.

I saw Bathe’s mw, are you directed this ? What’s his story ?

I did direct it! It’s a really amateur video that I made with my best friend, and definitely not what I envisioned, but that’s what I liked about the process – the product turned out differently to how I expected it would. I guess the video kind of follows a narrative, but it’s not what I had in mind when I wrote the song. I kind of made up the narrative of the video to fit the song. I suppose the video’s narrative suggests a girl finding happiness. She’s portrayed to be quite isolated and at war with her own thoughts, and eventually she reaches some kind of peace and maybe even euphoria as she dances and twirls around a field. I don’t know – I didn’t really have a set storyline, I didn’t really feel that it mattered too much. I just wanted to create a feeling, because at the end of the day, different people are going to interpret the song and its possible meaning however they want.

What’s your future projects ?

I’m currently working on my debut EP, which I’m really excited about! So far I’ve just been releasing singles, so it feels really nice to create a whole body of work which I can share. It’s due to be released in early 2018, following my EP Launch Show on the 18th of January at the Prince Albert in Brighton, UK. In the meantime, I have a new single coming out in December, which is taken from the EP. There’ll be more details of that soon on my social media.

Vous pouvez suivre La Lune sur les Internets / You can follow La Lune on social media  : 

Facebook / Twitter / Instagram / Soundcloud / YouTube

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s