Un premier album à venir pour Eliza Shaddad

Future, suite attendue des EPs Waters and Run

© Mel Tjeong

Nous avions laissé Eliza Shaddad début 2016 avec la sortie de son second EP intitulé Run et son passage unique en France au Pop Up du Label à Paris à l’occasion du Disquaire Day. Il aura donc fallu plus de 2 ans avant de voir revenir cette artiste avec la sortie tant attendue de son premier album, Future, prévue pour le 26 octobre 2018 sur Beatnik Creative.

Mais ne pensez pas qu’Eliza Shaddad se repose sur ses lauriers. En effet, on n’a pu la retrouver à la composition et en featuring sur New Eyes, le premier album de Clean Bandit; elle est également la cofondatrice, avec Samantha Lindo, du collectif Girls Girls Girls, chargé de mettre en avant des artistes femmes à travers des projets inter-disciplinaires au Royaume-Uni, et de sensibiliser le public et financer Orchid Project, une association qui agit contre les mutilations génitales féminines.

Ceci étant dit, selon ses propres mots, le processus pour ce premier album a été long et douloureux. Il s’agit ici d’un travail très personnel, avec 10 titres qui détaillent tous les sentiments qu’à ressenti Eliza Shaddad à l’époque: l’évasion, la joie, la tristesse, la culpabilité, la nostalgie, puis le doute.

Depuis 4 mois maintenant, 3 singles issus de ce premier album ont déjà été dévoilés, et Les Insouciants vous proposent de les découvrir ensemble.

Le premier extrait s’intitule White Lines, un titre méditatif sur la joie que l’on peut ressentir quand on se décide enfin à faire preuve de courage, à prendre la bonne décision et à se diriger vers le grand inconnu. Une écriture pop mélodique sur un paysage rock alternatif, un chant céleste sur un rythme intense. Pour le clip, réalisé par Joe McCrae, Eliza Shaddad a fait appel à 2 de ses cousines et ensemble elles se sont amusées à s’habiller et à se coiffer de la même façon.

 

Le second single, My Body, est un titre sur le fait d’être trahi par son corps; le fait de savoir parfaitement que tu as besoin d’être seul, tout en doutant toutes les nuits. Entre le grunge des années 90 et le trip hop, on y ressent une certaine morosité et gravité tant dans le rythme que dans la voix. Le clip, réalisé une fois de plus par Joe McCrae, est un reflet de l’état agité d’Eliza Shaddad, et avec la superposition, on se perd entre rêve et réalité.

 

Le dernier single, This Is My Cue, est ni plus ni moins qu’une chanson de rupture, profondément sincère et paradoxalement passionnée. Il examine cette période d’ambivalence et d’incertitude dans les relations lorsque la passion tend vers une froide indifférence. Entre intensité et hypnotisme, Eliza Shaddad nous plonge dans son intimité, et quelque chose nous dit que l’album entier reflètera son identité.

 

Eliza Shaddad sera également en concert à Paris le 15 décembre 2018 au 1999.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s