By The Dozen, premier LP de Marie-Flore

Marie-Flore nous fait découvrir son univers dans son premier album By The Dozen

Marie-Flore-600x600

Au début des années 70, la chanteuse folk américaine Joan Baez chantait Marie-Flore. Plus de 10 ans après, Marie-Flore (re)nait. Les parents de cette parisienne ont clairement trouvé l’inspiration pour le nom de leur fille auprès de la musique qu’ils écoutaient, Joan Baez donc, mais aussi Bob Dylan, Simon & Garfunkel ou encore Leonard Cohen. La musique fera donc partie intégrante de la vie de Marie-Flore, et très vite, elle décide de se mettre à l’apprentissage de l’alto, qu’elle jouera pendant près de 8 ans, avant de jeter son dévolu sur d’autres cordes, celles de la guitare, en autodidacte. Vers la fin des années 2000, sur le modèle des artistes avec qui elle a grandi, Marie-Flore commence à écrire ses textes tout naturellement en anglais, pour, quelques années plus tard, tester ses chansons sur les scènes françaises mais aussi européennes.

Elle saura également bien s’entourer, en commençant par Pete Doherty, pour qui elle fait ses premières parties sur deux tournées. Mais il y aura aussi Gregg Foreman, guitariste de Cat Power, et Roger O’Donnell, claviériste pour The Cure ; elle côtoie également Maud-Élisa Mandeau alias Le Prince Miiaou, et le groupe Stuck in the Sound lui proposera de coécrire les textes sur leur album Pursuit (2012). Toutes ses rencontres, alliées a son bagage musical vont forger le style de Marie-Flore ; une voix folk sur une musique pop.

Après trois ans de travail à façonner et perfectionner textes et arrangements, sort aujourd’hui By The Dozen, le premier album de Marie-Flore, auto-produit avec l’aide de Robin Leduc, qui séduira ensuite le label Naïve. Des textes personnels sur un album qui n’a de folk que sa voix, Marie-Flore ayant préféré donner une couleur plus pop à ses compositions, voire même plus rock en étant accompagnée d’un groupe sur scène.

Marie-Flore, c’est avant tout une voix, qu’elle fait glisser en murmures dans nos oreilles, mais cet album démontre aussi une multiplicité de genres qui le rend inclassable. Les rythmes peuvent être à plusieurs vitesses à l’image du titre Number them qui ouvre l’album, astucieusement mélangés sur le melting pot Nikolaj the second qui le clôt. Entre, on découvre la sensualité de Feathered with daggers – notez la poétique de l’oxymore – ou la mélancolie dans Sybillin king. Résolument pop, viennent ensuite All mine et Fancy Me, sur lesquels Marie-Flore fait facilement valser sa voix dans les tonalités, ou encore l’entrainant Empty Walls. L’ombre de Pete Doherty et ses Libertines flottent également sur la ballade Shifting sand.

Et à l’occasion de la sortie de son album, Marie-Flore a donné l’exclusivité aux Inrocks pour la diffusion du tout nouveau clip de Fancy Me, premier tube issu de By the Dozen, aux rythmiques pop et lascives. Un clip en noir et blanc, rempli d’ombres, d’obscurité, de brumes ; un homme, une femme, des mouvements au ralenti, des dédoublements. Et une seule question, « do you still fancy me ? » ou « est-ce que je te plais toujours ?« , démontrant le thème majeur de l’album.
Suivez le lien : http://www.lesinrocks.com/inrocks.tv/marie-flore-clip-fancy-en-premiere/

 

Marie-Flore-By-The-Dozen-600x600

Tracklist de l’album :

01. Number them
02. Feathered with daggers
03. All mine
04. Shifting sand
05. Fancy me
06. By the dozen
07. Loud dark crowd
08. Empty walls
09. Sybillin king
10. Nikolaj the second

 

Marie-Flore sera en concert le 17 octobre 2014 au Divan du Monde à Paris pour fêter la sortie de By The Dozen.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s