Laëtitia Dana, entre Soul, Rap et Jazz

Capture dcran 2013-05-29 15.41.18 2_905

Aujourd’hui, les Insouciants s’attarde sur une jeune chanteuse parisienne, Laëtitia Dana. Une chose est sûre en la voyant, sa beauté ne trahit pas le charme de sa voix suave et mielleuse. Ambassadrice de la marque « Africa is the future », elle est avant tout une artiste talentueuse et pour le moins originale. Chanteuse de Soul, Jazz et RNB, elle réussit à concilier avec brio des styles musicaux diamétralement opposés.
Autrefois jeune pousse du label MyMajorCompagny, le site de financement participatif ayant notamment lancé Irma, celle-ci le délaisse pour FreshRecords un label de Rap. Si le choix est étonnant sur la forme, il l’est beaucoup moins sur le fond quand on connaît le goût de Laëtitia Dana pour le monde du Hip-Hop. En témoignent les nombreux featurings avec des représentants du genre : K.Sparks, Kuku Agami ou encore FP entre autres.
Mais le Rap n’est pas capable de satisfaire à lui seul la curiosité de la chanteuse. En vraie touche à tout, celle-ci se laisse porter par d’autres vents lui permettant de créer une expérience unique de mélange des genres. En effet, sa musique est composée d’un éventail de styles musicaux : de la Soul à la Pop, du RNB au Rap. On y trouve même des touches de Funk et de Reggae
Les Insouciants a sélectionné trois titres qui semblent témoigner de la multiplicité des influences de la chanteuse.
Dans ce premier titre, remixé par Dj Mike, le ton est lent et assurément planant. Il offre un son Soul sous fond d’électro, le tout agrémenté d’une touche Hip-Hop ( featuring avec Kuku Agami ). Le résultat est saisissant :

https://www.youtube.com/watch?v=zWim-EyHJZM

Le deuxième titre, celui qui l’a révélé, est une reprise étonnante du groupe de Hip-Hop des années 90 : Busta Rythmes et leur célèbre « Woo Hah !! ». A l’écouter, on a du mal à croire à l’origine du morceau tant le décalage est marqué entre les deux versions :

https://www.youtube.com/watch?v=UOSxxZHqBpI

Enfin le troisième titre, sous une mélodie lancinante et relaxante, la chanteuse se mue en Jazz Women, surfant sur les douces notes du groupe Sanguebom.
A croire que le deuxième titre de son premier album « courant d’air » incarne parfaitement l’impression donnée en écoutant cette chanson :

https://youtu.be/z0XwXoTVPk8

Pas de concert en date pour la chanteuse mais déjà un bel album, Iboga et plusieurs collaborations à écouter ( et réécouter ).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s